Les nouvelles sont à vos côtés.

L’appel à la résistance le FNDC Déplore les cas de morts et des blessés par balles…

L’appel à la résistance lancé par le FNDC est largement suivi par les populations dans plusieurs villes de la Guinée.
Cela s’est matérialisé par des manifestations des citoyens dans les rues et quartiers, une paralysie totale des principaux axes routiers, la fermeture des boutiques et commerces, la cessation totale ou partielle des activités
selon les lieux.
Ces villes en mouvement ou partiellement paralysées sont: Conakry, Boffa, Boké, Kamsar, Sangarédi,Kolabounyi, Kindia, Kouriya, Tanènè, Dubréka, Fria, Coyah, Manéah, Maferinya, Mamou, Dalaba, Télémélé,Pita, Koubia, Labé, Tougué, Mali, Lélouma, Dabola, Dinguiraye, Kankan, N’Zérékoré, Macenta et Gueckédou.
Des affrontements ont eu lieu entre manifestants et forces de l’ordre notamment à Conakry, Boffa, Labé et à N’zérékoré.
Nous enregistrons des dizaines d’arrestations arbitraires des membres du FNDC notamment à Conakry et à Dabola.
Les Forces de défense et de sécurité ont à nouveau réprimé des manifestations pacifiques avec des armes de guerre dans plusieurs villes du pays. Un élève de 21 ans a été tué par la police à Cosa (Conakry).
Nous déplorons également plusieurs cas de blessés par balles et des dégâts matériels.
Nous y reviendrons au fur et à mesure de l’évolution de la situation.
Le combat contre le 3ème mandat continue ce mardi 14 janvier.
Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!
Conakry, le 13 janvier 2020 à 16h
#Amoulanfe #2020UnAutre
Vous pouvez lire aussi :  Coupures de courant "Avec tout l'argent qu'ils ont mis dans Kaleta, ils devraient avoir honte de dire ça", dixit Henriette Zoumanigui.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite