L’AGUIPEL s’indigne face à l’annonce de coupure d’internet de la GUILAB !

Selon un communiqué de la GUILAB (Guinéenne de la Large Bande), suivi de ceux des différents fournisseurs de réseau téléphonique (Orange-areeba-Cellecom), La Guinée va observer une interruption des appels à l’international et de la connexion internet le samedi 21 et le dimanche 22 mars due à des travaux de mise à niveau des installations du réseau de câble sous-marin, ACE.

 

A quelques 48 heures avant la tenue des élections législatives et du referendum imposé par le président de la république, plusieurs sont ceux qui voient une manipulation du gouvernement avec cette coupure d’internet.

 

Interrogé par la presse à son tour sur cette question, le président de l’association guinéenne de la presse en ligne (AGUIPEL) n’est pas allé de main moite pour dénoncer cette annonce douteuse de la GUILAB :

 

« Nous avons accueilli cette nouvelle avec beaucoup de surprise, parce que l’internet est un moyen de travail pour nous. Donc, si on nous prive de notre principal outil de travail, ça veut dire qu’on nous empêche de travailler tout simplement. Qui plus est, il y a des événements politiques majeurs qui doivent se passer en Guinée (les élections législatives et le référendum constitution, contestés par l’opposition).

Nos lecteurs s’attendent à ce que nous leur fournissions des informations fraîches. Malheureusement, nous ne pouvons vraisemblablement pas rendre ce service-là, parce que l’Etat a décidé de façon unilatérale d’interrompre la fourniture du service internet. Donc, c’est un grand préjudice qu’on va nous causer.

On ne peut pas s’empêcher de dire quand même que la coïncidence est troublante. C’est comme si quelqu’un veut commettre un crime sans témoins », s’est indigné Amadou Tham Camara

 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies