The news is by your side.

Labé : une fillette de 7 ans violée dans la sous préfecture de tarambaly

0

Les violences sexistes et $exuelles ne font que prendre de l’ampleur dans la région administrative de Labé.

Une fillette Âgé seulement de 7 ans a été violée par une adulte dune trentaine dans la sous-préfecture de tarambaly préfecture de Labé .
Mamadou bhoye l’oncle de la victime revient ici sur comment il a appris la nouvelle 《on ma fait cas d’un accident à thiaguel bory ,une fois arrivée, j’ai entendu des gens murmuré sur un cas de viol commis par un jeune de la localité depuis le mercredi dernier. 

J’ai pris la fillette et je l’ai amené à l’hôpital régional de Labé. Après consultation, les médecins ont confirmé effectivement qu’il y a eu viol, je me suis dirigé à la police et les agents ont formulé

une plainte que je devrai déposer le chef de secteur, ce dernier m’a dit qu’il ne peut pas réceptionner la plainte sans l’aval du président du district. Le président

du district à son tour m’a fait savoir que la plainte est mal formulé et que je dois la renvoyer chez le chef de secteur, c’est ainsi que le chef de secteur a accepté la plainte.  A expliqué l’oncle de la victime.

Après plusieurs pour tenter de faire comparaître le présumé auteur de cet acte ignoble, ce dernier refuse catégoriquement de se présenter devant la loi malgré qu’une deuxième plainte.

Mais néanmoins, Mamadou Bhoye promet qu’il va poursuivre le dossier jusqu’à la fin pour que la justice soit rendu 

Alpha oumar fogo 

pour flashguinee.info

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite