Labé : un local trouvé pour les magistrats en attendant la rénovation du TPI

Suite aux dernières manifestations du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ,le tribunal de première instance de Labé a été réduit en cendres.

Les autorités communales et celles préfectorales ont jugé nécessaire de trouver un local pour les magistrats en attendant la rénovation de cet établissement judiciaire.

C’est lors d’une réunion entre le préfet de Labé et le maire de la commune que cette proposition a été faite au procureur en attendant la rénovation du tribunal de première instance de Labé.

Pour Mamadou Aliou Laly Diallo maire de la commune urbaine, c’est après avoir appris que désormais que le tribunal a été transféré du côté de pita qu’ils ont proposé au procureur un local pour installer les hommes de lois il dit « quand nous appris que le tribunal a été transféré du côté de pita ,on s’est dit que ça n’arrange pas les populations de Labé, c’est ce qui a poussé la commune de proposer un local au procureur en attendant la rénovation de leur établissement judiciaire, chose qu’il a accepté en premier lieu .

la commune dispose d’un bâtiment qui servait des bureaux de service technique en face de l’hôpital il m’a appelé et nous avons discuté et, il m’a dit que ce local lui convenait. »

Après un réunion avec les autres membres du tribunal, le procureur a décliné l’offre de la commune précise le maire en ces termes ; « à la dernière minute il m’a rappelé pour me dire qu’ils se sont retrouvés ensemble et ils ont trouvé que ce lieu et un endroit de regroupement, et de contestation et ça serait risqué de s’installer là au risque de voir ce bâtiment aussi brûlé, mais nous sommes toujours disposés a aidé les hommes de lois pour le bien bien-être des citoyens de Labé. »

Pour l’instant c’est la salle du cecoje (centre d’écoute de conseils et d’orientation pour jeune) qui est prévue pour les d’audience.

A rappeler que c’est le 13 janvier dernier lors de la journée de résistance citoyenne, active et permanente lancée par le front national pour la défense de la Constitution que ce tribunal a été incendié, jusqu’à présent le FNDC et le gouverneur Madifing Diané se rejettent la responsabilité.

 

Alpha Oumar Fogo Baldé 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies