Labé : les forces de l’ordre tabasse à mort le conducteur du corbillard de l’hôpital régional de Labé.

Suite à la répression de l’armée ce jeudi 23 janvier 2,020, 3 morts ont été enregistré dans la ville de Labé. 
Ce jeudi 23 janvier, le FNDC a poursuivi la résistance active dans la commune urbaine pour expliquer leur rejet au projet de changement constitutionnel et à un troisième mandat pour le président Alpha Condé en Guinée. 
Apres les cas d’assassinats la semaine par les forces de l’ordre , ce matin les militants du front national avait un seul objectif en en-tête, le départ du gouverneur de la région qu’ils accusent d’être le responsable de ces représailles dans la ville sainte de karamoko alpha mo Labé, aujourd’hui la mobilisation était à tel point que le gouverneur a été chassé de son bureau ,c’est dans ces affrontements entre force de l’ordre et manifestants que deux jeunes d’une vingtaine d’années ont été atteint par balles avant de succombé à leurs blessures, la troisième victime il s’agit du chauffeur du corbillard de l’hôpital régional de Labé qui a été molesté par les services de sécurité avant lui aussi de succomber .
Au moment que nous quittions les lieux les forces de l’ordre avaient repris le contrôle de la ville.

Alpha Oumar FOGO BALDE , pour Flashguinee.info