Labé : la grève du SLECG continue d’impacter négativement le système éducatif.

La grève déclenchée par Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée se poursuit sur toute l’étendue du territoire national.À Labé, ce mot d’ordre de grève est largement suivi dans les établissements publics contrairement à certaines écoles privées de la place.

C’est depuis le 9 janvier dernier que cette grève a été déclenchée par le slecg version Aboubacar Soumah,à Labé malgré le retrait de certains enseignants la grève continue toujours d’impacter le système éducatif dans la préfecture de Labé.
Plusieurs établissements publics restent toujours fermés ,seulement 2 groupes pédagogiques ont fait cours au lycée Wouro ,il s’agit de la terminal sciences sociales et sciences mathématiques, ces cours aussi se tiennent de 8 heures à 10 heures, les élèves qui étaient venus suivre ces cours demandant au gouvernement et au slecg de trouver un terrain d’entente pour que les cours reprennent normalement dans les différentes écoles du pays .
Au hoggo Mbouro parfois les élèves se présentent, mais les enseignants refusent de venir dispenser les cours pareil pour le lycée général lansana Conte .
Du côté des établissements privés de bhoundou Gandal en passant par yacine Diallo, le groupe scolaire Saint-André les cours se tiennent partiellement, même si les élèves n’étaient pas en tenue scolaire et le nombre réduit par endroit ,par peur de représailles de certains élèves évoluant dans les établissements publics les enseignants qui étaient sur les lieux n’ont pas accepté de se prêter à nos questions. 
Il faut rappeler qu’à Labé cette grève n’est pas complètement suivie dans certains établissements privés de la ville.

Alpha Oumar fogo , pour Flashguinee.info