Les nouvelles sont à vos côtés.

La succession d’Alpha Condé au coeur d’une assise du mandingue?

C’est un sujet préoccupant, la succession d’Alpha Condé est au centre des discussions depuis plusieurs semaines dans le grand mandingue.
Alors que la candidature du Chef de l’État pour un 3ème mandat divise l’opinion et son fief, le grand mandingue lui, trouve un plan convenable au cas où, le projet de constitution connaitra un échec.
La stratégie consiste de réunir toutes les énergies possibles afin de trouver un leader consensuel capable de remplacer valablement le sortant à la fin de ses mandats constitutionnels.
A en croire une source bien introduite, parmi tous les figurants sur la liste, le choix de la majorité présente serait bel et bien Lansana Kouyaté du PEDN pour plusieurs raisons:
Pour eux, le deal de 2010 entre Kouyaté et Condé à la Présidentielle, grâce à la médiation du mandingue tournait autour du rassemblement et la conservation du pouvoir. Il avait été décidé à l’époque, qu’au terme des mandats de Condé, Kouyaté allait reprendre la main. C’est pourquoi le PEDN s’est aligné et avait des Ministres dans le premier gouvernement et d’autres postes importants.
Ensuite, selon mon interlocuteur au bout du fil, la deuxième raison s’explique par le simple fait que Kouyaté a toujours respecté les consignes données par le mandingue et garde toujours de bons rapports avec le patron de Sekoutoureyah. Les deux hommes n’ont aucune animosité dans leur rélation.
Enfin, la troisième raison est que Kouyaté est un candidat potentiel, s’il n’est pas le seul d’ailleurs aujourd’hui dans le mandingue, qui a un carnet d’adresse à l’international et l’aura à l’interne. C’est le plus facile à propulser.
Mais, il est important de rappeler que ces rencontres souterraines menées sont de nature à préparer des plans faisables en cas d’échec du 3ème mandat. La proposition doit être faite au Chef de l’État dans les prochaines semaines.
Ma source persiste et signe à plusieurs reprises sur chaque élement de sa communication.
Cependant, il faut rappeler que le leader du PEDN est en convalescence politique depuis plusieurs années. Il a refusé de siéger à l’Assemblée et s’est opposé au régime de Conakry de manière moins violente. Il a également rencontré le Chef de l’État à l’occasion de chacune de ses visites au pays et affiche son opposition à l’idée d’une nouvelle constitution. Lansana Kouyaté est membre du FNDC mais ne participe à aucune de ses manifestations. Il est moins présent dans les débats et observe un grand silence.
La suite? On attend de voir.

Vous pouvez lire aussi :  ALPHA CONDÉ DOIT PARTIR À LA FIN DE CE MANDAT
Marouane Dinguiraye Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite