La matérialisation des frontières guinéo-maliennes au centre des débats entre acteurs à Kankan

Démarrage ce lundi 11 février à Kankan de la rencontre du comité inter régional de pilotage des activités de coopération transfrontalière Mandiana-Yanfolila, Siguiri et Kangaba. L’initiative est du projet de la GIZ d’appui au programme frontalier de l’Union Africaine sur financement de la coopération Allemagne. La rencontre qui regroupe les gouverneurs et les services techniques des régions de Kankan en république de Guinée, de Sikasso, et de Kaye en république du Mali, s’inscrit dans le cadre de la recherche des solutions aux épineuses questions de coopérations et de développement qui ont toujours été au centre des préoccupations des populations et autorités des deux pays.

Dans son allocution de circonstance Mamoudou Tapily, le conseiller technique régional en gestion des frontières au projet de la GIZ d’appui au programme frontalier de l’Union Africaine a indiqué le bien-fondé de la matérialisation des frontières par des bornes qui ne signifient nullement selon lui la construction des murs entre les deux pays mais plutôt un moyen de limiter des conflits transfrontaliers qui ont toujours sévi les communautés riveraines.

« La Guinée et le Mali étant des pays frères, mais les populations, vu que la frontière n’est pas matérialisée, y a des incompréhensions, alors il s’agit non seulement de délimiter la frontière et ce processus ce n’est pas pour construire des murs entre les pays qui sont frères mais il s’agit juste de rendre cette frontière visible par ces populations qui sont à la frontière et que chaque pays connaisse des ressorts de son territoire ».

Conscient de la nécessité de ce présent cadre d’échange, Boubacar Bakayoko ,le gouverneur de Sikasso s’est engagé à mettre tout en œuvre au sortir de cette rencontre qui s’étendra sur 4 jours, pour le maintien du climat de paix et de coexistence pacifique qu’ont toujours songé les communautés voisines de nos deux pays « Relever ensemble les défis de l’intégration, réussir le combat contre la pauvreté, mettre l’insécurité et la lutte contre le terroriste rampant , nos deux pays sont condamnés à faire utilement œuvre commune à travers la gestion intégrée de nos frontières » avant d’ajouter « Je puis vous rassurer de notre engagement à ne ménager aucun effort pour faire de la présente rencontre une réussite totale pour le bonheur exclusif de nos populations transfrontalières ».

Présidant la cérémonie, le gouverneur de Kankan le contrôleur général de police Mohamed Garé, visiblement satisfait de la tenue d’une rencontre aussi capitale dans sa juridiction a déclaré : « Le peuple de Guinée, le chef de l’État et son Gouvernement fidèles à la tradition historique d’hospitalité sont disposés à mettre tout en œuvre pour renforcer d’avantage les relations de coopération et d’amitié dans le strict respect de nos valeurs et de tous les éléments qui fondent l’unité du Mali et de la Guinée ».

Par ailleurs Mamoudou Tapily a rassuré que le projet de la GIZ d’appui au programme frontalier de l’Union Africaine ne ménagera aucun effort pour continuer à soutenir les États guinéen et malien aussi bien dans le domaine de la gestion des frontières que dans d’autres initiatives porteuses de progrès et du bien-être pour les populations frontalières.

mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Partages
Partagez12
Tweetez
+1