La jeunesse guinéenne doit se réveiller avant d’être assommée (par Sow Boubacar)

En persécutant, arrêtant abusivement et illégalement les jeunes leaders du FNDC, le régime de Mr Alpha Condé ne souhaite pas décapiter le FNDC.

Son objectif, c’est de lancer un défi, jauger le niveau d’engagement de la jeunesse guinéenne. Les vieux disent souvent que si l’enfant sait courir, il ne sait cependant, pas se cacher.

De même les aînés font souvent remarquer aux jeunes, qu’ils ne savent faire que du bruit et de tapage; dès que les choses sérieuses approchent, ils finissent par prendre le large.

La jeunesse guinéenne doit comprendre que les revendications dont elle est porteuse ne sera jamais obtenue sur un plateau d’Or.

Pour occuper la place qui est la sienne sur l’échiquier politique guinéenne, elle doit accepter de mouiller davantage le maillot.

Elle doit s’engager à mener un combat constant, héroïque face à des aînés qui ne leur feront jamais de cadeau, particulièrement sur le plan politique.
La stratégie d’un pas en avant et de deux pas en arrière ne la mènera nulle part.

Aujourd’hui, des jeunes qui symbolisent ce courage, cette détermination dont entre autres, Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, sont arrêtés, privés illégalement de liberté.

En le faisant, le régime de Mr Alpha Condé poursuit un objectif qui consiste à faire douter la jeunesse républicaine, la jeunesse active du pays en général et de Conakry en particulier.

Les laisser faire, c’est de les encourager à réduire la jeunesse au silence, à la capitulation, à la résignation.

Ils savent par expérience que les révolutions qui ne sont pas portées par la couche la plus active qu’est la jeunesse, sont souvent vouées à l’échec.

En effet, de Ouagadougou à Alger en passant Khartoum et Tunis, c’est l’engagement et la détermination de leur jeunesse qui a fait basculer des régimes totalitaires et inamovibles.

En Guinée, la jeunesse peine encore à appuyer sur l’accélérateur pour empêcher le régime de Mr Alpha Condé d’accomplir multiples forfaitures.

Si non, la jeunesse n’avait pas à attendre un appel à manifester pour sortir spontanément dans la rue dès les premières heures qui ont suivi le kidnapping de ceux qui sont aujourd’hui, des symboles de cette jeunesse engagés, pour exiger leur libération immédiate et sans conditions.

Je parie que le régime de Mr Alpha Condé est aujourd’hui, sur du sable mouvant, ils font juste semblant; si non, sa vulnérabilité ou sa fragilité est évidente.

Il suffit d’une pression permanente et soutenue de quelques jours pour voir la toile qu’ils ont tissé sur nos têtes, s’envoler comme une feuille morte.

Convaincu que la liberté ne se donne pas, elle se conquiert plutôt; je lance un appel pressant à toute la jeunesse guinéenne, femmes et hommes, de se lever comme une seule personne, pour exiger la libération sans délai et sans conditions des jeunes arbitrairement kidnappés.
C’est à la fois dans ton propre intérêt et pour ton honneur, de le faire sans attendre.

N’oubliez pas que la jeunesse africaine et du monde ont leurs yeux rivés sur vous et est prête à vous soutenir pour en finir avec les fossoyeurs de notre jeune démocratie.

Sow Boubacar, Switzerland.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies