Kassory Fofana sur le retrait de l’OIF :  » C’est un coup dur…parce que c’est une surprise pour nous « 

Deux jours après le retrait de l’OIF du processus électoral guinéen et 24 heures après l’intervention du chef de file de l’opposition sur radio France internationale (RFI), c’était au tour du premier ministre guinéen de prendre la parole ce matin sur RFI aussi.
Ibrahima Kassory Fofana qui ne cache pas sa déception, reconnait que la décision de la francophonie reste une mauvaise passe.
« Peut-être que  c’est un coup dur mais nous sommes surpris par la décision parce que la francophonie avait un travail technique à faire, ce travail était accompli entièrement pour cette phase en tout cas. Bon, c’est un coup dur certainement parce que c’est une surprise pour nous.
 Pour nous, tout allait bien aux dires du chef de mission de la francophonie et de toute l’équipe que j’ai personnellement reçue à mon bureau à l’issue de la mission parce qu’il ne s’agissait pas d’un travail d’audit mais il s’agissait d’une assistance technique pour le nouveau logiciel que la CENI a acheté, nouveau logiciel d’une performance reconnue aujourd’hui à travers l’Afrique et dans le monde que la CENI a acheté pour précisément la transparence des opérations électorales en Guinée », a-t-il confier à nos confrères de RFI (radio France internationale).

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies