Kankan : Le maire menace d’arrêter les boulangers qui vendront le pain au delà de 2000 francs guinéens

C’est un nouvel épisode dans l’affaire de pains qui commence à Kankan. Le maire de la ville de Nabaya menace d’arrêter et de traduire devant la justice tout boulanger qui vendra désormais la Miche de pain au delà de 2000 francs.

Ces derniers temps à Kankan, les boulangers, après quelques jours de grève, ont rehaussé le prix du pain, 3000 francs guinéens la Miche. Alors qu’un compromis entre autorités et boulangers avait été annoncée hier mercredi, le maire de la commune soutient le contraire.
«aucun consensus n’est trouvé entre les boulangers et la mairie. Le prix du pain reste et demeure 2000 fg», a laissé entendre Mory Kolofon Diakité dans des propos relayés par nos confrères de mediaguinée.

Pour ce responsable communal, le pain est une denrée de première nécessité et populaire. Donc, poursuit-il, «celui qui ne peut pas faire le pain à 2000Fg, qu’il aille le faire ailleurs», a-t-il lancé tout en prévenant que désormais, «si on trouvera du pain avec quiconque avec ce prix de 3000 Fg, l’intéressé sera arrêté et traduit devant les juridictions compétentes pour sabotage et activités fantaisistes».

Il faut également noter que la région de N’zérékoré traverse la même situation que Kankan, rareté et hausse du prix du pain ces derniers temps.

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies