Info d'ici et d'ailleurs

Kaly Bah / vice-président de l’UFC : ‘’après Alpha Condé, c’est Aboubacar Sylla qui sera président de la république’’

L’union des forces du changement (UFC) reste convaincue de sa victoire à l’élection présidentielle de 2020.
Ce parti dirigé par Aboubacar Sylla, actuel ministre des transports se met déjà en ordre de batail pour conquérir le fauteuil présidentiel après Alpha Condé.
Ce Samedi 11 janvier, alors qu’il présidait l’assemblée général du parti, le vice-président de l’UFC a assuré qu’après Alpha Condé, c’est Aboubacar Sylla qui sera président de la république.
« Nous sommes prêts à aller aux législatives mais aussi à la présidentielle de 2020. Quelqu’un l’a dit ici, Après le président Alpha Condé, c’est Aboubacar Sylla qui sera président de la république de Guinée. Notez ça et gardez. Ceux qui ont choisi l’UFC, ils ont fait le bon choix, parce qu’après le président Alpha Condé, Aboubacar Sylla sera président de la République de Guinée en 2020. Donc préparez-vous ! », a dit kaly Bah, premier vice-président de l’UFC.
A l’occasion des législatives du 16 février prochain, l’UFC a déposé sa propre liste de candidatures. Pour Kaly Bah, ce scrutin déterminera le poids électoral de son parti puisque selon lui, il obtiendra au moins les 12 députés, nécessaires pour former un groupe parlementaire.
« Nous avons créé notre parti pour ça, pas pour croiser les bras ou pour accompagner quelqu’un. L’UFC est un parti indépendant, ce n’est pas un parti qui appartient à quelqu’un d’autre. Beaucoup de partis s’identifient à l’ethnie mais l’UFC est un parti transversal. Les législatives vont déterminer le poids e l’UFC, je vous assure qu’on aura au moins les 12 députés à l’assemblée nationale », a-t-il ajouté.
Les législatives prochaines seront un test pour Aboubacar Sylla, puis que ce sera le tout premier scrutin national pour son parti. En 2018, l’UFC avait participé aux élections communales mais n’avait pas réussi à créer une surprise face aux grands partis politiques.
Alpha Oumar Bah