Journée mondiale du livre et du droit d’auteur : le discours de la ministre de la culture guinéenne

A l’instar des autres pays, la Guinée célèbre ce 23 avril de chaque année, la journée mondiale du livre et du droit d’auteur.
Cette date a été retenue lors de la conférence générale de l’UNESCO, tenue à Paris en 1995, à l’effet de rendre un hommage mondial aux Livres et aux auteurs.
La Conférence avait pour objectif, d’encourager tous les citoyens, en particulier les plus jeunes à découvrir le plaisir de la lecture et de reconnaitre les contributions irremplaçables au progrès social et culturel de l’humanité de certains auteurs.

C’est à cette occasion que l’UNESCO a créé la journée mondiale du livre et du droit d’auteur.
Cette année, la journée se déroule dans un contexte extrêmement difficile, caractérisé par la persistance et la propagation de la pandémie à Covid-19.

Aujourd’hui, l’humanité traverse une période la plus sombre de son existence. Des centaines de milliers de morts à travers le monde entier. Des secteurs socioéconomiques et culturels porteurs de croissance menacés, impactés et paralysés. Des établissements d’enseignement quasi-fermés et les populations à majorité isolées. La pandémie à COVID-19 a contraint l’humanité entière à l’isolement. La lecture doit nous permettre de combattre cet isolement, de renforcer en nous l’amour du livre, et la culture de la lecture mais aussi et surtout de renforcer les relations humaines.

Ne dit-on pas que la lecture est à l’esprit ce que le sport est pour le corps ? Le livre qui en est le support est comme on aime à le dire la nourriture du cerveau. Dès lors, vous comprendrez que le livre aide à lutte contre l’ignorance, parce qu’il est un moyen de connaître des époques que nous n’avons pas vécu, de comprendre le milieu social à travers ses différents modes d’expression. Cette journée est également l’occasion de réfléchir ensemble aux voies et moyens pour d’une part, mieux diffuser la culture et l’écrit, et d’autres, permettre à tous les individus, hommes, femmes et enfants d’y accéder mais permettre aux auteurs de connaitre leurs droits pour mieux vivre du fruit de leurs créations.

L’humanité s’est bâtie autour des réflexions, des créations, des découvertes et des productions intellectuelles (Article 27.2 de la déclaration universelle des droits de l’homme qui dispose je cite : ‘’Chacun a le droit à la protection des intérêts matériels et moraux découlant de toutes productions scientifiques, littéraires et artistiques dont il est l’auteur’’. Vous comprendrez dès lors que le droit d’auteur est un droit essentiel que les Etats ont l’obligation de reconnaître et de promouvoir. C’est pourquoi, le succès de la célébration de la journée mondiale du livre et du droit d’auteurs en cette période de la COVID-19, dépendra dans une large mesure du soutien que peuvent lui apporter les pouvoirs publics mais surtout les intervenants dans la chaine du livre et du droit d’auteur (auteurs, libraires, éducateurs, bibliothécaires etc.) Ceux-ci doivent développer une synergie d’actions à travers l’organisation par Visioconférence de diverses activités pour encourager la lecture et promouvoir le respect des droits de la propriété intellectuelle. Ensemble, encourageons la créativité intellectuelle et respectons les droits auteurs

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies