Jacques Gbonimy repond à ses détracteurs: «un parti n’est pas de la plaisanterie…»

Invité dans l’émission  »Mirador » de FIM fm ce vendredi 02 Avril 2021, le Président de l’Union pour le Progrès de la Guinée, accuse Alfred Mathos, d’avoir intégré l’UPG pour des mauvaises intentions.
“Un parti ce n’est pas de la plaisanterie, ce n’est pas de la légèreté et Mathos s’engage dans un débat de radio en radio pour dire que c’est lui le président de l’UPG. C’est vrai qu’aujourd’hui notre pays est devenu un marché où chacun va acheter des fruits même si c’est des fruits pourris. Je pense que, c’est un juriste, il a été l’avocat de l’Etat en tant qu’agent judiciaire de l’Etat, il doit connaître les textes et lois qui régissent, et le parti, et les partis politiques c’est-à-dire la charte des partis politiques. Souvenez-vous que Mathos est arrivé à l’UPG après le décès de Jean-Marie Doré. Il était au PUP, ensuite au RPG parce qu’ils ont fait la campagne avec Jean Marie en 2015, puisque Jean Marie était le coordinateur de la Forêt il s’est collé à lui et puisque les gens pensent qu’en Guinée, un parti dont le leader meurt c’est un objet à ramasser», a-t-il fait savoir.
Pour Jacques Gbonimy, Me Alfred veut vendre l’UPG
«Il a intégré l’UPG avec l’intention de vendre l’UPG. Moi j’ai été informé par les militants même du RPG et si vous ne faites pas attention, maître Alfred Mathos est en train de courir dans les couloirs du RPG pour négocier», dénonce t-il.
Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies