La nouvelle est à vos côtés.

Jacques GBonimy répond à Me Alfred Mathos : « Je crois qu’il devrait être galant de reconnaitre sa défaite »

La guerre de leadership au sein du Parti pour le Progrès de la Guinée (UPG), de feu Jean Marie Doré, est loin de connaître son épilogue.

Après un congrès extraordinaire qui a porté à la tête du parti un nouveau président en la personne de Jacques Gbonimy, Me Alfred Mathos, qui ne savoure pas vaincu et qui se considère toujours comme leader de l’UPG, a été accueilli en héros, en début de semaine, par un mouvement de soutien.

Pour Jacques GBonimy, cette sortie de Me Alfred Mathos est insensée. Il devrait, affirme-t-il, être galant et reconnaitre sa défaite.

« Me Mathos, est, quand même, une personnalité qui a géré les affaires juridiques dans ce pays. Il a été élu par un congrès, c’est un congrès qui a aussi élu un autre. Je crois qu’il devrait être galant et reconnaitre sa défaite. La meilleure façon de sortir haut d’une défaite, c’est de féliciter le vainqueur et reconnaître la victoire de l’autre. Mais, s’il veut sortir par la petite porte, on le laisse aller dans son aventure, il comprendra si ce congrès a été légal ou pas », précise-t-il.

Le congrès qui a porté Jacques GBonimy à la tête de l’UPG, a été convoqué et coordonné par Me Alfred Mathos, ajoute Jacques GBonimy.

C’est même désolant que le successeur de feu Jean Marie Doré soit étonné des résultats de ce congrès.

« Il avait assisté à toutes les réunions, c’est lui qui a mis en place la commission d’organisation du congrès. Au dernier moment, il se rétracte pour faire un tel spectacle devant le peuple de Guinée, c’est vraiment désolant. Ils sont allés escalader le mur pour ouvrir le portail…C’est regrettable pour moi de le voir agir ainsi », déplore GBonimy avant d’ajouter que, le bureau de son prédécesseur n’a pas été ouvert depuis 2 ans et demi.

D’ailleurs, ‘’l’acte de Me Alfred Mathos est un non-événement’’, renchérit Jacques GBonimy. C’est pourquoi, son camp ne fera rien pour le contrecarrer.

Il faut noter que les documents de l’élection de Jacques GBonimy à la tête de l’UPG, sont à ce jour au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, pour validation dudit congrès, nous a-t-il confié ce jeudi.

mosaiqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies