Investiture d’Alpha Condé : Interrogé sur la participation de Dr. Faya, Bah Oury généralise le débat sur l’opposition !

Dr. Faya Milimono, le président du Bloc Libéral et membre du FNDC, front anti-troisième mandat, a tout de même pris part à l’investiture du Président Alpha Condé tout comme son homologue du PADES Dr. Ousmane Kaba. Interrogé sur ces faits par nos confrères de la radio Espace, le président de l’UDRG BAH Oury a recadrer le débat en dénonçant des failles de l’opposition guinéenne.

«Comme je l’ai dit bien avant le 18 octobre, le FNDC, à travers ses différentes composantes, devrait clarifier sa position. Ce qui n’a jamais été fait. Nous avons parmi nous, des gens qui ont accompagné le processus du troisième mandat et qui ont participé à l’élection. Et donc, ça a ouvert la voie à des attitudes qui ne sont plus en cohérence avec l’esprit du FNDC d’alors. Donc, ce n’est pas la peine de jeter la pierre à qui que ce soit», soutient Bah Oury.

Pour lui, «il ya une nécessité absolue d’avoir une classe politique beaucoup plus transparente, rigoureuse, honnête et qui agit par conviction et non pas par simplement aller dans le sens où le vent va souffler»

À la question de savoir s’il cherchait à justifier la position de Faya Milimono, l’ancien collaborateur de Cellou Dalein Diallo va droit au but avec ironie. «Tout ce qui à été fait, c’est de l’aberration maximale. Vous ne pouvez pas dire que vous êtes contre la nouvelle constitution, boycotter les élections législatives, amener des gens à manifester, enregistrer des centaines de morts, des personnes détenues et puis sous de gauche sauter, oui on va participer aux élections présidentielles. Vous validez l’ensemble du processus politique qui a été de ce point de vue fait. Et donc prenons acte. Ça c’est la manière de faire la politique qui n’est pas honorable et donc, c’est le mauvais chemin», déplore Bah Oury.

En attendant cette réorganisation de la classe politique dont il évoque, le leader de l’UFDG affirme que la Guinée fait face à une nouvelle équation qui nécessite de changer de paradigme.

Boubacar Barry pour flashguinee.info