Incendie au marché Avaria : le GOHA demande une indemnisation

Après l’incendie qui a ravagé le marché du changement plus connu sous le nom de marché Avaria lundi, Abdallah Chérif président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires ( GOHA) a appelé le gouvernement à indemniser les victimes. 

<< nous condamnons ce qui s’est passé. À chaque fois, il y a des incendies, il n’y a jamais eu d’enquête. On nous dit parfois que c’est l’électricité, parfois, je ne sais pas si c’est des bandits qu’on envoie. De toute façon, c’est l’insécurité qui règne actuellement dans le pays. Tout cela est sous la responsabilité totale de l’État. C’est l’État qui doit veiller à ça. Si cest EDG c’est l’État, si c’est pas EDG c’est l’insécurité, c’est toujours l’État donc nous, nous condamnons avec la dernière énergie et nous demandons à  l’État de dédommager les opérateurs économiques victimes>> a déclaré Abdallah Chérif, président du GOHA.

À la question de savoir ce que compte faire le GOHA vu que les victimes de précédents incendies n’ont pas été dédommagés, Abdallah Chérif répond. << c’est justement parce que l’État ne protège pas les opérateurs économiques que ça continue.

C’est pourquoi nous condamnons et nous demandons à tous les opérateurs économiques d’identifier tous ceux qui ont été victimes et de nous déposer le dossier au siège du GOHA. Nous leur demandons de le faire très rapidement parce que l’État, c’est une continuité. Le gouvernement qui est la présentement si eux, ils ne foutent rien pour les gens, mais le futur gouvernement parce que ca va continuer va s’atteler à çà >>, a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que ce sont une quarantaine de boutiques qui ont été réduites en cendres lundi avec leur contenu. La question qui demeure est celle de savoir si ces nouvelles victimes recevront une indemnisation.

Elisabeth Zézé Guilavogui