Info d'ici et d'ailleurs

Ibrahim Diallo du FNDC :demande la fermeture du camp de Soronkoni à Kanakan

A 24 heures de nouvelles journées de résistance, les membres du Front national pour la Défense de la constitution (FNDC) étaient face à la presse  ce mardi 18 février 2020. Dans  à l’ordre du jour,  l’arrestation d’opposants suivis de leur déportation disent-ils  au Camp militaire de Soronkoni dans la préfecture de Kankan.
Un point qui a particulièrement retenu l’insistance du responsable des  opérations du FNDC. M. Ibrahim Diallo, cette situation qu’il qualifie de terrorisme en Guinée doit être combattue. «Des citoyens sont kidnappés nuitamment, ils sont déportés nuitamment au camp de Soronkoni via les véhicules militaires. Et ce camp est devenu aujourd’hui comme un camp de concentration.Les pratiques de torture dont sont victimes les personnes déportées dans ce camp font qu’il est assimilables de nos jours à un camp nazi », a-t-il dénoncé.
C’est pourquoi  Ibrahim Diallo invite les leaders religieux et la population de Kankan à se lever pour exiger la fermeture du  camp militaire de Soronkoni. «Je voudrais vous rappeler que ce camp se trouve à 25 km de Kankan et comme vous le savez, Kankan est une ville sainte de la par la pratique de la religion musulmane dans cette ville. Et comme vous le savez, les habitants de Kankan ne sont pas des gens qui sont violents.
Ce sont des gens qui sont modérés. Ce sont des gens qui respectent les droits de l’homme dans l’âme. Je voudrais interpeller le Chérif de Kankan, les sages de Kankan, les imams de Kankan leur demander se lever et de demander la fermeture pure et simple du camp de Soronkoni.
En le faisant, les habitants auront rendu service à eux-mêmes et à la Guinée, a-t-il affirmé.
Aissatou Diallo