Hadja Maimouna : ‘‘Il y a des avocats dans tous les coins du monde qui veulent défendre les détenus politiques en Guinée…’’

La vice-présidente du comité national des femmes de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) est vent debout contre le refus du pouvoir de Conakry de laisser des avocats expatriés venir défendre des opposants en conflit avec la loi.

Hadja Maimouna Diallo, qui intervenait cette semaine sur la radio Lynx fm, explique que plusieurs avocats venant du monde entier veulent venir défendre les opposants incarcérés dont son mari, Ibrahima Chérif Bah.

« C’est inacceptable parce que c’est un droit fondamental du citoyen, de se faire assister par un avocat en cas d’accusation et c’est ce qu’on refuse à M. Chérif Bah et ses compagnons. Ce qui n’est pas normal du tout parce que, M. Alpha Condé, lui-même le sait, il a été arrêté ici, il y avait plus de 26 avocats venus de tous les coins du monde. Aujourd’hui, il y a des avocats dans tous les coins du monde qui veulent défendre ces détenus, parce que tout le monde sait que c’est des accusés à tort, la plupart sont des volontaires qui veulent venir prouver l’innocence de leurs clients et voilà on leur refuse cela. Je sais que les avocats ne vont pas se laisser faire, ils vont user de tout leur droit, pour pouvoir venir défendre leurs clients ici », a-t-elle indiqué.

 

Fatoumata Diaraye Bah