Guinée : un avocat assure que tous les opposants en prisons seront condamnés

Me Alseny Aïssata Diallo, membre du collectif des avocats des prisonniers politiques, explique être pessimiste quant à la libération de ses clients. Cet avocat qui s’est retiré avec plusieurs de ses collègues des procédures engagées contre plusieurs opposants dont des responsables de haut niveau de l’UFDG, explique quelle que soit la situation, ses clients n’échapperont pas à une condamnation.

« Nous avons jugé nécessaire de le faire, pourquoi ? Parce-que nous nous sommes rendu compte que, quels que soit les efforts que nous allons fournir, puisque nous sommes chargés d’assurer la défense de nos clients, quelles que soit les preuves que nous allons apporter pour prouver qu’ils sont innocents, ils ne vont pas échapper à la condamnation, donc nous avons dit qu’on ne va pas accepter d’être complices des décisions qui ne reflètent pas du tout au droit », a dit Me Alsény Aissata Diallo atout en illustrant ses propos par la condamnation de Madic 100 Frontière et de Foniké Menguè qui selon lui, étaient innocents.

« En dépit de l’innocence de M. Madic 100 Frontière, de M. Souleymane Condé, de M. Foniké Mengué, mais ils n’ont pas échappé à des lourdes peines, malgré que les larmes de leurs innocences ont inondé l’océan Atlantique, mais ils n’ont pas échappé à des décisions draconiennes, bien que nous avons réussi à démontrer leur innocence, mais nous avons compris que franchement c’est comme si quelqu’un était là, en train de dicter les décisions. Nous comptons changer de fusil d’épaule, engager d’autres procédures de façon externe. Si on a décidé de nous retirer c’est parce qu’on n’a pas du tout confiance, nous ne sommes pas rassurés, que nous allons aboutir à des décisions saines » dénonce-t-il lors d’une émission sur la radio Lynx.

 

Fatoumata Diaraye Bah