Guinée: l’union africaine annule sa mission d’observation électorale 

A 48 heures du double scrutin législatif et référendaire du 1er mars, le gouvernement guinéen vient d’être lâché par l’union africaine.
Cette organisation internationale qui réunit en son sein tous les pays africains, a décidé de rappeler la mission d’observation électorale qu’elle avait déployée en Guinée. Dans communiqué diffusé ce vendredi, la commission de l’union africaine dirigée par Moussa Faki Mahamat,  a indiqué que l’une des raisons de ce rappel est liée aux controverses que suscite le fichier électoral.
 
Extrait du communiqué 
« Le Président de la Commission, S.E. Moussa Faki Mahamat reste préoccupé par les récents développements pré-électoraux en République de Guinée caractérisés par la poursuite d’une forte controverse sur le fichier électoral et l’impossibilité du déploiement de la mission de bons offices composés de quatre chefs d’État de la CEDEAO. La position de l’organisation continentale alignée, en vertu du principe de la subsidiarité, sur celle de l’organisation régionale, en l’occurrence la CEDEAO, amène à reconsidérer le maintien de la mission d’observation de l’Union africaine déjà en place. En conséquence de tous ces faits, il est décidé de rappeler la mission d’observation déployée pour l’observation des élections législatives prévues en République de Guinée le 1er mars 2020 ».