La nouvelle est à vos côtés.

Guinée : les services des douanes réalisent une plus-value de près de 169 milliards GNF de recettes (1er trimestre 2019)

PUBLICITÉ

Partager

Sous la houlette du Directeur Général des Douanes le Général Toumany Sangaré, les directeurs régionaux de Boké, Kindia, Labé, Kankan, N’Zérékoré et Conakry ont tenu, ce mardi 09 avril 2019, leur première réunion trimestrielle de l’année en cours.

L’objectif de cette réunion qui a eu lieu dans les locaux de la Direction générale des Douanes, était de faire l’état de lieux des trois derniers mois et voir quelles sont les unités qui ont effectivement fait le travail qui leur a été demandé tant sur le plan quantitatif que qualitatif. En plus, évaluer les forces et les faiblesses.

D’après le Général Toumany Sangaré, la loi de finances initiale 2019, a assigné à l’administration des douanes guinéenne une prévision de 7.800 mille milliards GNF de recettes à engranger.

Cette prévision a été mensualisée. Sur les trois premiers mois (janvier, février et mars), la prévision a été fixée à 1.908 mille milliards GNF.

Sur cette prévision, les services des douanes ont réalisé 2.077 mille milliards GNF, soit une plus-value d’environ 169 milliards GNF, rien qu’au terme du premier trimestre de l’année.

C’est ce qui ressort du résultat global, a précisé Général Sangaré.

Dans les détails, il y a des services qui sont performants et d’autres qui le sont moins.

Parlant des faiblesses, au-delà que certaines unités ont raté leurs prévisions, du fait de la délocalisation de certaines sociétés, il y a d’autres services qui n’ont pas atteint leurs objectifs dans le cadre de la lutte contre les faux médicaments, par exemple, a-t-il fait savoir.

Justement par rapport à lutte contre les faux médicaments, le Général Toumany Sangaré a annoncé qu’une brigade mixte est en train d’être mis en place.

« Le président de la République a instruit le ministre de la Santé, de mettre en place une brigade composée des inspecteurs de la santé, des inspecteurs des douanes, la police et la gendarmerie pour essayer de cerner l’importation, la circulation et la distribution des faux médicaments », a déclaré le patron des Douanes qui dira qu’ils ont suggéré que le nombre de grossistes soit considérablement revu à la baisse.

 

mosaiqueguinee

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies