Guinée: les opérateurs de téléphonie dans le viseur de l’État 

Suite à la campagne d’identification des abonnés téléphoniques lancée par l’autorité de régulation des postes et télécommunication, pour les utilisateurs non identifiés, à compter de ce vendredi 02 avril 2021, tout carte SIM qui n’est pas enregistrée, ne sera pas opérationnelle.
Invité ce jeudi, dans l’émission  »Mirador » de FIM fm, le directeur général adjoint, Mamy Diaby, explique les raisons de cette campagne.
« Le constat relève des problématiques dans la base de données des opérateurs.  A l’ère du numérique,  ces mutations qui sont en cours,  le financement du terrorisme,  le blanchiment d’argent,  les arnaques qui se passent dans le cyberespace,  en gros la criminalité de tous genres dans le cyberespace.  Nous ne pouvons plus avoir des individus dans notre pays qui auraient des SIM cartes qui se cacheraient derrière des plateformes virtuelles pour commettre des forfaitures »
 «le constat est simple et alarmant. Il y a des individus dans la base de données  des opérateurs,  qui ne sont pas identifiés avec une bonne identité.  Il y a certains qui ne sont pas du tout identifiés, mais qui utilisent des cartes SIM. Et il y a certains qui se font identifier par la pièce d’identité d’autrui.  Alors, quand il y a un problème,  on vous fait voler par exemple votre téléphone et que vous saisissiez la police via réquisition qui saisit l’ARPT, mais si vous n’êtes pas identifié, on ne peut pas vous aider », a-t-il fait savoir.
Le directeur adjoint de l’ARPT, donne des informations dont les opérateurs auront besoins, avant d’avertir.
« Elle est dans la décision.  C’est le nom, le prénom, la profession, votre adresse,  le numéro qui vous ai octroyé etc. Toute carte SIM qui n’est pas bien identifiée, c’est 10 millions de francs guinéens de pénalité contre l’opérateur », prévient-il.
Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies