Guinée : le Premier ministre signe des contrats annuels de performance avec les membres du gouvernement.

Après la présentation de vœux du Gouvernement au Président de la Transition colonel Mamadi Doumbouya, le Premier ministre, chef du Gouvernement, Dr Bernard Goumou a signé avec chaque ministre, le contrat annuel de performance apprend-on sur sur la page Facebook de la primature.

Les résultats attendus de l’application dudit contrat portent sur une efficacité accrue de l’action gouvernementale ; une productivité globale plus élevée du Ministère et des collaborateurs plus motivés et plus engagés sur les résultats qui maximisent leur rendement au travail précise le Premier ministre Dr Bernard Goumou.

« Le contrat annuel de performance « est un outil de Suivi et d’Évaluation de la performance gouvernementale. […] Il inclut des grilles d’évaluation utilisant des critères objectifs, transparents et définis de commun accord.

Trois (3) objectifs généraux sont assignés au contrat de performance de chaque Ministère : (i) planifier et agir dans le cadre de l’atteinte des objectifs ; (ii) surveiller la mise en œuvre des actions pour l’atteinte des objectifs ; et (iii) fonder les prises de décisions gouvernementales sur des bases factuelles.

Les résultats attendus de l’application dudit contrat portent sur : (i) une efficacité accrue de l’action gouvernementale ; (ii) une productivité globale plus élevée du Ministère ; (iii) des collaborateurs plus motivés et plus engagés sur les résultats qui maximisent leur rendement au travail.

L’évaluation de la performance se fera en quatre (4) étapes selon un calendrier précis : l’Auto-évaluation par le Ministère du 1er au 10 mai 2023 ; l’Évaluation à mi-parcours du Ministère du 1er au 15 juillet 2023 ; le Suivi des recommandations de l’Évaluation à mi-parcours du 1er au 15 octobre 2023 et l’Évaluation finale du 15 au 31 décembre 2023.

Au nom des principes de la transparence et de recevabilité pour encadrer l’action publique, les résultats de l’évaluation finals seront transmis au Chef de l’État.

La notation globale de la performance porte sur 100 points. La grille d’évaluation s’articule autour de dix (10) critères, allant des lettres de mission du Ministère au taux de décaissement du budget de projets et programmes, la mobilisation des revenus non-fiscaux au budget, la mise en place d’outils de bonne gouvernance, digitalisation, la déclinaison du contrat de performance au sein du Ministère et autres. »

Kaba Kouyaté

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...