Guinée: le gouvernement donnera t-il raison à FONIKÉ MENGUÉ ?

Au moment où le monde entier se bat contre  le COVID-19, le président de la république à convoquer la rentrée inaugurale de l’Assemblée nationale le 21 avril prochain. Chose qui est fortement critiqué par le FNDC dans un communiqué.
Dans un communiqué publié par  le Front National pour la Défense de la Constitution ces derniers jours, le FNDC accuse le gouvernement  guinéen de contribuer à la propagation du COVID-19 dans le pays.
« Alpha CONDÉ a pris ce 16 avril 2020 un décret convoquant son parlement illégitime à une session inaugurale au siège de l’Assemblée Nationale le 21 avril prochain. Une telle réunion qui regrouperait plus de  200 personnes, l’interdiction de rassemblement de plus de 20 personnes augmentera inévitablement le risque de propagation du COVID-19. » A déclaré le FNDC avant de poursuivre.
« Le FNDC condamne ces agissements et prend à témoin l’opinion nationale et internationale de l’expansion volontaire des populations au COVID-19 par le gouvernement guinéen.  » Poursuit le FNDC dans cette note.
Il faut rappeler qu’aux dernières nouvelles,  juste après son intervention allant dans le même sens chez les grandes gueules, FONIKÉ MENGUÉ a été arrêté.
M Oury Diallo pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies