Guinée: la journée internationale de lutte contre la drépanocytose célébrée à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia

Comme dans les autres pays du monde, la journée internationale de lutte contre la drépanocytose a été célébrée en Guinée ce samedi 19 juin 2021. C’est l’université Général Lansana Conté de Sonfonia qui a abrité cette cérémonie organisée par l’association des Drepanosytaires de Guinée en partenariat avec l’ONG La Petite Soeur des Drepanosytaires.

Cette cérémonie a été marquée par la sensibilisation et un important don de sang en faveur des malades.

IMG 20210619 110145 6 Guinée: la journée internationale de lutte contre la drépanocytose célébrée à l'université Général Lansana Conté de SonfoniaAu micro de notre reporter, Sanoh Mariam étudiante a donné les raisons qui l’ont poussées à donner une poche de sang. « Je suis là aujourd’hui pour donner du sang parce que même dans ma famille, il y a des personnes qui souffre de la drépanocytose. Ce geste me permet de sauver au moins une vie« , a-t-elle indiqué.

IMG 20210619 112412 3 Guinée: la journée internationale de lutte contre la drépanocytose célébrée à l'université Général Lansana Conté de SonfoniaPrenant la parole, Keita Thierno Saliou drépanocytaire de type SS, secrétaire administratif de l’association des drépanocytaires de Guinée (Drepa Guinée) a dit que cette maladie est héréditaire.

« Aujourd’hui, je marche à l’aide des deux béquilles parce que je suis atteint de la drépanocytose et la maladie a atteint une phase très compliquée qu’on appelle la nécrose. Il y a eu de l’oxygène qui a manqué au niveau de l’os long et ça détruit la tête fémorale de l’os. La raison pour laquelle j’ai été handicapé par cette maladie. Pour se soigner de cela, il faut une évacuation. Aujourd’hui, il y a de centaines de jeunes qui sont atteints par cette déformation. Cette maladie est héréditaire. On la prend chez le père ou la mère. C’est la raison pour laquelle nous conseillons beaucoup de faire le dépistage avant le mariage parce que si tu te maries avec une personne qui le AS et que tu as le AS, vous aurez des enfants qui vont avoir la drépanocytose. Je demande aux autorités communales d’exiger le test des deux conjoints avant toute signature du mariage. Et surtout suivre de prêt ces tests dans les postes de santé pour éviter que l’on délivre à yeux fermés des certificats. C’est ça qui va diminuer le taux de naissance des enfants drépanocytaires« , explique Thierno Saliou Keita.

Poursuivant, il lance un appel aux personnes de bonne volonté, à l’État notamment au ministère de la santé de faire de la lutte contre la drépanocytose comme une priorité dans le plan national de développement sanitaire pour que les malades aient de soins adéquats.

« Nous souhaitons un partenariat entre la Guinée et d’autres pays pour faciliter la venue de chirurgiens qualifiés pour des interventions parce qu’il nous faut des protèges qu niveau de nos hanches. Et ces protèges ne coûtent pas moins de 3000 euros sans parler du coût de l’intervention« , a-t-il fait savoir. 

IMG 20210619 114139 3 Guinée: la journée internationale de lutte contre la drépanocytose célébrée à l'université Général Lansana Conté de SonfoniaPour Zenab Simankan de l’ONG La Petite Soeur des Drepanosytaires, cette journée est une occasion de discuter de la problématique liée aux conditions de vie des personnes qui vivent avec cette maladie.

« Notre objectif, c’est d’informer, sensibiliser, dépister et encourager les personnes de bonne volonté au don de sang en faveur des Drepanosytaires surtout en cette période de crise sanitaire mondiale. Chers volontaires, à chaque fois que vous donnez du sang, rassurez vous que vous avez sauvé une vie. Nous vous disons merci pour votre engagement et disponibilité en faveur de la lutte contre la drépanocytose« , s’est-elle réjoui.

IMG 20210619 113621 9 Guinée: la journée internationale de lutte contre la drépanocytose célébrée à l'université Général Lansana Conté de SonfoniaPrésent à la cérémonie, Pr Amadou Oury Koré Bah recteur de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia s’est réjoui du choix de son institution d’enseignement pour la célébration de cette journée marquée par la sensibilisation et le don du sang.

Au terme de la journée 108 poches de sang ont été collectées à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia.

Mohamed Ali Barri pour flashguinee.info

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les + Lus