La nouvelle est à vos côtés.

Guinée : 150 femmes et filles formées en entrepreneuriat, réseautage et coaching

Dans le cadre de la célébration du mois de la femme, la Fédération des Femmes Entrepreneuses et Femmes d’Afrique de la CEDEAO (FEFA-CEDEA0) ont organisé trois  formations pour des femmes et filles entrepreneuses de tous les secteurs confondus. Cette formation qui a regroupé 150 participantes est repartie en trois phases. Elle s’est déroulée du 10 au 12 mars 2019 au palais du peuple.
Selon Fatoumata Hann, présidente de FEFA-CEDEAO, section Guinée, cette formation a été initié en faveur des femmes qui exercent des activités économiques. Elle estime que le plus souvent c’est des femmes qui ne sont pas formées, elle ne savent pas jusqu’où elles peuvent aller dans l’exercice de leurs activités. Quelques fois, elles n’arrivent pas à faire la part de l’argent qu’il faut utiliser dans la prise en charge de la famille et de celui de l’entreprise. En plus, elles ne savent pas comment gérer leurs activités donc, c’est pour ça on a initié une série de formation dit-elle, qui va se déroulée en plusieurs phases. Pour cette première phase on a fait la formation en trois modules qui sont axé sur le code d’investissement,
entrepreneuriat, réseautage et le coaching.
Elle pense qu’au terme de cette formation, les participantes seront capables de gérer correctement leurs activités.
<<Elles auront moins de problèmes aussi. Il y a d’autres formations en perspective, elles comptent poursuivre la formation sur plusieurs autres modules qui se feront au mois prochain. Tout cela permettra aux femmes et filles d’être mieux formées et de mieux exercer leurs activités>>.
Sama Kaba, secrétaire générale du ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, a tout d’abord souligné que l’entrepreneuriat féminin  aide à vaincre la pauvreté et forme les jeunes filles et les autres femmes qui n’ont pas de moyen de survivre.
<< Nous ne pouvons pas payer les femmes en argent parce que chacune d’elles supporte plus de vingt personnes dans leurs foyers. Mais avec une telle formation, on pourrait améliorer les conditions de vie et de travail des femmes >>.
Elle ajoute en disant que l’entrepreneuriat féminin permet de sortir la couche féminine de la pauvreté, du chômage et des vices. De ce fait, si elles sont bien formées dans les domaines liés à l’entrepreneuriat, elles seront en mesure d’assurer leur propre autonomie dans la réalisation de leurs activités respectives.
La secrétaire générale de l’action sociale, a réitéré l’engagement de son département, du gouvernement et du Président de la République à accompagner les femmes et les filles en particulier pour la réussite de leurs activités
Facinet Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies