Guinée:《On a omis la peine de mort dans le code pénal》,affirme Me Frederic Loua

En marge de la celebration de la journée mondiale contre la peine de mort, l’ONG Mêmes droits pour tous a fait un etat des lieux de la peine de mort en Guinée. C’etait à l’accassion d’une conference de presse tenue à la maison commune des journalistes. La structure des droits de l’homme à faite un plaidoyer aux nouvelles autorités.

Observée chaque 10 octobre, la Journée mondiale contre la peine de mort unifie le mouvement abolitionniste mondial et mobilise la société civile, les dirigeants politiques, les juristes, l’opinion publique parmi d’autres pour soutenir l’appel à l’abolition universelle de la peine capitale. Cette journée encourage et consolide la prise de conscience politique et générale du mouvement mondial contre la peine de mort.
A cet effet, l’ONG Mêmes Droits pour Tous plaide à ce que la Guinée ratifie l’abolition de la peine de Mort.
《La Guinée est un pays qui pratiquait la peine de mort. Depuis l’indépendance, nous avons traversé des moments où véritablement on a procédé à des exécutions publiques où des gens ont été pendus et cela a continué même pendant le régime de Lansana Conté. Le dernier en date c’était le groupe des Mathias qui avaient été commandés à mort en 1996 et ont été exécutés lorsque Abou Camara était ministre de la justice garde des sceaux, mais depuis cette époque, la situation a évolué》,soutien Me Frederic Foromo Loua.

Depuis 2016 la Guinée s’est engagée à finir avec la peine de mort.Ajoute cet avocat et directeur executif de l’ONG memes droits pour tous.
《à l’occasion du vaste programme de réforme de la justice, la Guinée a adopté un nouveau code pénal(2016), et dans ce code pénal, vu qu’il y avait les pesanteurs socio-culturelles qui militaient en faveur de la peine de mort, le législateur de l’époque n’a pas voulu heurter la sensibilité nationale donc on a omis la peine de mort dans le code pénal guinéen, ça veut dire qu’on a pas interdit de façon expresse pour dire que la peine de mort est désormais interdite mais aucune peine n’était assortie de la peine de mort》,rappelle Me Frederic Foromo Loua.
Pour finir, mentionnons qu’à part certains pays de l’Arabie Saoudite et les Etats-unis, la peine ne mort n’est plus pratiqué.Selon les analystes, elle ne diminue point le nombre de crimes dans le monde.

Jacques kamano

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Subscribe Today

GET EXCLUSIVE FULL ACCESS TO PREMIUM CONTENT

SUPPORT NONPROFIT JOURNALISM

EXPERT ANALYSIS OF AND EMERGING TRENDS IN CHILD WELFARE AND JUVENILE JUSTICE

TOPICAL VIDEO WEBINARS

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Exclusive content

Publicite
Publicite

Dernier article

Plus d'articles