En exil forcé, Guillaume Soro appelle ses militants à « tuer la peur »

Guillaume Soro vit un véritable cauchemar depuis le lundi 23 décembre 2019. Le président de Générations et peuples solidaires (GPS), candidat déclaré au scrutin présidentiel d’octobre 2020, avait annoncé son retour à Abidjan, après six mois hors de la Côte d’Ivoire. Mais le jet privé transportant le député de Ferké n’a pu atterrir sur la terre ivoirienne. Le leader des soroistes, visé par un mandat d’arrêt international lancé par Alassane Ouattara, a fait une brève escale au Ghana avant de s’envoler pour l’Espagne. Depuis Barcelone, il a lancé un appel à tous ses militants.

Que prépare Guillaume Soro depuis son exil ?

La crise entre Alassane Ouattara et son « fils » Guillaume Soro a pris un tournant décisif depuis le lundi 23 décembre 2019. On le sait, l’ex-chef rebelle a quitté Abidjan depuis six mois pour un périple dans l’hexagone. Loin de la capitale ivoirienne, le natif de Kofiplé (nord de la Côte d’Ivoire) a officiellement annoncé sa candidature à la présidentielle d’octobre 2020, le samedi 12 octobre 2019 à Barcelone. « Plusieurs partis pro-Soro m’ont déjà choisi comme leur candidat, alors oui, je serai candidat », avait déclaré Guillaume Soro.

L’ancien leader de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ne manquait aucune occasion pour critiquer le pouvoir d’Alassane Ouattara, comme cela a été le cas le vendredi 8 novembre devant la Westham House en Angleterre. « La démocratie est en danger en Côte d’Ivoire. Il y a un story-telling répandu par le régime de M. Alassane Ouattara au pouvoir en Côte d’Ivoire, selon lequel notre pays se porterait comme un charme. C’est tout simplement un fake ! « , n’avait pas hésité à lancer Guillaume Soro.

Alors qu’il avait résolu de rentrer en Côte d’Ivoire afin de prendre sa place dans la réconciliation nationale et dans le jeu politique, le chef de file de GPS s’est heurté à des mesures vigoureuses des autorités ivoiriennes. Non seulement, son avion n’a pu atterrir sur le sol ivoirien, mais Guillaume Soro se retrouve aujourd’hui en exil forcé, car sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Des proches de l’ex-PAN sont actuellement aux arrêts. Aux dernières nouvelles, il se trouverait en Espagne.

Guillaume Soro a lancé un important message à ses partisans via son compte Twitter. « Adhérents de GPS relevez vous! Tuez la peur, car la peur est un ennemi. Je fixe le cap à 100 mille adhérents. C’est à ce prix qu’on nous prendra en considération. Ne vous détournez pas du cap. Inscrivez-vous sur le lien », a écrit Guillaume Soro, qui a indiqué s’être trompé sur le compte d’Alassane Ouattara.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies