Info d'ici et d'ailleurs

Poursuivi par Ouattara, Guillaume Soro soutenu par les USA ?

Guillaume Soro est traqué par le régime d’Alassane Ouattara qui l’accuse de tentative de déstabilisation de la sûreté de l’Etat et de détournement de deniers publics. Un mandat d’arrêt international a même été lancé contre le député de Ferké. Herman Cohen, ancien secrétaire d’Etat américain, s’invite dans l’affaire et prend position.

Un ancien secrétaire d’Etat américain soutient Guillaume Soro et s’oppose à Ouattara

La guerre entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro s’intensifie. Le président ivoirien et son ancien Premier ministre ne regardent plus dans la même direction. L’époque où le chef de l’Etat ne tarissait pas d’éloges pour son fileul est bien loin.

Aujourd’hui, les relations entre les deux hommes se sont considérablement détériorées. Le chef de file du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) n’a pas réussi à convaincre le député de Ferké de le rejoindre au sein du parti unifié.

Cela a conduit Guillaume Soro a démissionné de son poste de président de l’Assemblée nationale le 8 février 2019. Lundi 23 décembre 2019, Guillaume Soro était attendu à Abidjan par ses partisans.

En effet, cela faisait six mois que celui-ci avait quitté la Côte d’Ivoire. Mais les soroistes ne verront point leur leader dont l’avion a été dérouté au Ghana avant de quitter le pays de Kwame Nkrumah pour l’Europe.

Ils apprendront dans la foulée qu’un mandat d’arrêt international à été lancé contre leur mentor. L’affaire fait grand bruit et des réactions dont celle de Herman Cohen fusent.

L’ancien secrétaire d’Etat adjoint américain chargé des Affaires africaines (1989-1993) pense que « l’accusation du gouvernement ivoirien selon laquelle le candidat à la présidentielle Guillaume Soro complotait un coup d’État manque de crédibilité ».

À travers un tweet, il a argué que « les armes stockées dans le bureau de son parti sont là depuis la fin de la guerre civile en 2010, lorsque le groupe militaire de Soro a aidé à porter le président Ouattara au pouvoir ».

Cette sortie d’Herman Cohen est-elle le signe d’un soutien des Etats-Unis à Guillaume Soro ? En tout cas, Alassane Ouattara ne faiblit pas et demeure convaincu que son adversaire sera extradé en Côte d’Ivoire.