Covid-19 :  »tant qu’un seul guinéen reste bloqué, nous continuerons notre combat… », rassure le président du GOHA

Plusieurs Guinéens dont des commerçants bloqués à l’étranger depuis la fermeture des frontières suite à l’apparition du Coronavirus peinent toujours à rentrer au bercail. Ce mercredi 29 juillet, Chérif Abdallah, le président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires(GOHA), a indiqué que son équipe ne ménagera aucun effort pour le rapatriement effectif des ressortissants guinéens bloqués par la pandémie.
Si certains ont eu la chance de regagner la capitale guinéenne, d’autres continuent encore de traverser les pires moments de leurs vies à l’étranger.
«Malgré nos multiples appels au président Alpha Condé et son gouvernement en faveur d’un rapatriement des guinéens bloqués à l’étranger à cause de la pandémie de COVID-19, de nombreux compatriotes n’arrivent toujours pas à regagner leur pays. Ils sont bloqués un peu partout notamment en Egypte, en Tunisie, au Maroc, en Angola, en Asie. Beaucoup ont fini de dépenser le peu d’argent qu’ils avaient sur eux. C’est ce qui veut dire que même s’il y a un vol disponible, ils ne pourront pas acheter de billets pour rentrer», déplore le patron du GOHA.
Depuis le début de cette situation, Chérif Abdallah dit avoir demarché auprès des autorités du pays pour que ces Guinéens soient rapatriés.
«On ne leur demande pas de prendre leur argent mais dans les caisses de l’État qui est le contribuable guinéen pour venir en aide à ces guinéens», précise t-il avant d’ajouter ceci «au lieu d’agir à temps, on préfère attendre que nos compatriotes soient humiliés et exposés à tout», fustige l’homme d’affaires.
Toutefois, prévient-il, le GOHA ne baissera pas les bras tant que des Guinéens sont encore bloqués à l’extérieur.
«Tant qu’un seul guinéen sera bloqué quelque part dans le monde, nous allons continuer notre combat. Pour que notre pays bouge, chacun de nous doit faire ce qui lui revient de droit», promet-il.
Chérif Abdallah se réjouit tout de même du rapatriement de ceux qui étaient à Dakar au Sénégal. Selon le ministère des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, 300 personnes devraient d’ailleurs atterrir ce matin à l’aéroport international de G’Bessia.
Aissatou Diallo pour flashguinee.info 
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les + Lus