The news is by your side.

Fria: un jeune élève porté disparu dans les eaux du fleuve Konkouré

PUBLICITÉ

FRIA- C’est monnaie courante ! Chaque année le fleuve konkouré endeuille plusieurs familles lors des différentes traversées entre la préfecture de Fria et celle de Dubréka.

PUBLICITÉ

Ce dimanche 6 octobre 2019, c’est la famille du jeune Abdoulaye Sylla communément appelé Kalagué, originaire de Labaya Kalagué, élève de la terminale au Groupe Scolaire Armand Gustave Corréah qui est en larmes. Le jeune élève est, depuis ce petit matin, porté disparu dans le fleuve konkouré lors de la traversée Simbakhouloun-Kondéya.

Selon les témoignages recueillis sur les lieux, la victime revenait de son village natal où il a passé les vacances. Il tentait de rejoindre son tuteur à Fria pour reprendre le chemin de l’école demain lundi.

<< On revenait de notre village 5 heures du matin, quand on est arrivé ici (au Nord du fleuve), je lui ai dit d’attendre d’abord jusqu’à la levée du soleil pour qu’on traverse ensemble mais il m’a dit qu’il n’a même pas acheté sa tenue alors qu’il devrait commencer les cours le lundi matin.  Entre-temps, une moto est arrivée, il y avait aussi une pirogue devant nous, nous avons profité de l’occasion pour nous embarquer avec les deux motos, nous étions au nombre de 6 personnes. Nous, on ne savait pas qu’une partie de la pirogue était percée; quand nous sommes arrivés au milieu du fleuve l’eau a commencé à remplir la pirogue, nous avons tous crié au secours, mais malheureusement il y avait personne au bord du fleuve. C’est là que la pirogue s’est renversée et chacun cherchait à sauver sa tête; quand nous nous sommes retrouvés au bord du fleuve, on a appelé  Abdoulaye mais il n’a pas répondu, il y avait une fille et un handicapé dans la pirogue mais tous ceux ci ont pu s’en sortir, Abdoulaye lui, on ne l’a pas vu d’abord>> témoignage Sékhouna Camara l’un des rescapés.

Présent sur les lieux, le président du district de Yenguissa n’a pas voulu répondre à nos questions. Il nous a confié hors micro, qu’il préfère attendre l’arrivée des autorités.
Au moment où nous mettons cet article en ligne, des centaines de personnes sont en larmes au bord du fleuve Konkouré en attendant le retour des chercheurs.

Nous y reviendrons !

Friaguinee.net

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite