Violence au Foutah :Cellou Dalein à Alpha Condé : ‘’ Quel que soit le prix à payer…’’

Le chef de file de l’opposition et président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a réagi face aux violences en cours dans la région du Foutah, devenue l’un des centres de la contestation contre le projet controversé de la nouvelle Constitution.

Depuis le 13 jours du déclassement de la résistance citoyenne, des contestations contre le changement constitutionnel qui pourrait ouvrir la voie à Alpha Condé de s’éterniser au pouvoir sont vives dans les villes de Labé, Dalaba, Mamou et plusieurs autres villes environnantes. 

Ces contestations ont déjà fait au moins trois morts donc l’ambulancier de l’hôpital régional de Labé dans la seule journée du jeudi.
Avant de regretter les événements qui ont endeuillé plusieurs familles à Labé, Cellou Dalein Diallo a annoncé que le FNDC est plus que jamais engagé à lutter pour selon lui sauver la Guinée. 

Pour le Président de l’UFDG, le FNDC est décidé de combattre cette répression quel que le prix à payer. 

« Ce qui est arrivé à Labé et ce qui est en train d’arriver sur Mamou, c’est triste. Nous avons décidé au niveau du FNDC qui regroupe la Guinée dans toute sa diversité de lutter ensemble pour sauver la Guinée, sauver les acquis démocratiques et contribuer à la renaissance de l’unité de la nation suffisamment malmenée par Alpha Condé et ses pratiques. 

Ce qui se passe à Labé et à Mamou, c’est la répression. Nous avons décidé malgré la répression de continuer notre combat quel que soit le prix à payer, il faut qu’on sauve le pays parce qu’au-delà de la démocratie il y a l’unité, l’Etat de droit, il y a notre devenir et notre capacité de vivre-ensemble », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Au cours de la folle journée du jeudi, l’ambulancier de l’hôpital a été tué dans des circonstances très tragiques. Cellou Dalein Diallo accuse les forces de sécurité d’être responsable de ce crime.
« Hier, ils ont extrait le chauffeur du corbillard et ils l’ont frappé avec l’arme après, il a rendu l’âme sur place, ils sont allés gazer la concession du grand Imam de Labé parce que les enfants ont déposé le corps chez l’Imam. 

Ils sont prêts à tout, ils ne reculeront devant rien et nous aussi, il faut qu’on montre notre volonté de les empêcher de mettre en œuvre ce projet qui ne pourra que faire reculer la Guinée », a-t-il averti.

Aissatou BARRY ,pour Flashguinee.info