FNDC : «La seule chose qu’on n’a pas fait et qu’on ne fera pas, c’est de prendre les armes» dixit Ibrahima Diallo.

Après la manifestation politique de ce lundi, plusieurs observateurs estiment que les rues ne produisent plus de résultats et que le front national pour la défense de la constitution (FNDC) devrait changer de stratégies. En réponse à ces suppositions, le chargé des opérations de cette organisation a indiqué qu’il n’y a plus d’autres solutions. Ibrahima Diallo coupe la chique à ceux qui pensent que le FNDC usera des armes.

Le  FNDC est aujourd’hui fustigé pour les manifestations qu’il organise en permanence même si pour Ibrahima Diallo «hier, c’était le coup d’envoi pour exiger le départ du président Alpha Condé. La manifestation va continuer», a-t-il fait savoir sur Espace FM ce matin.
Malgré les efforts consentis jusque-là par Abdourahmane Sanoh et sa suite, le locataire de Sékoutouréyah n’abdique pas. Malheureusement, il n’y a plus de solutions que la rue, soutient le responsable des opérations du FNDC
«Ce qu’on n’a pas fait et ce qu’on ne fera pas, c’est de prendre des armes de guerre. Nous sommes dans une lutte démocratique et nous sommes des citoyens responsables», affirme Ibrahima Diallo.
Le jeune activiste précise d’ailleurs qu’à travers un communiqué, des consignes seront données aux populations dans les prochains jours pour la suite du combat.
Boubacar Barry pour flashguinee.info 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les + Lus