La nouvelle est à vos côtés.

Fin du SADEN : les femmes s’illustrent en raflant deux des trois prix en compétition

PUBLICITÉ

Partager

La première édition du Salon des Entrepreneurs de Guinée (SADEN), initié par l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi (AGUIPE) a pris fin dans la soirée d’hier jeudi, 15 mars 2019. Pendant deux jours, de nombreux acteurs ont échangé sur les démarches pouvant conduire à l’émergence d’un secteur privé fort, dans le sens d’une plus grande incitation à l’entreprenariat, a appris sur place Guineematin.com à travers de ses reporters.

La cérémonie de clôture du Salon des Entrepreneurs de Guinée (SADEN) a été présidée par le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du travail. Dans son discours, Lansana Komara a salué l’engouement qui a caractérisé cette première édition. Se réjouissant des thèmes débattus lors de ce salon, le ministre a promis de prendre en compte les recommandations formulées par les participants.

« Je voudrais vous rassurer que mon département, à travers l’AGUIPE (l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi), est totalement engagé pour la mise en œuvre de l’ensemble des mesures qui ont été proposées ici et pour assurer la mise en application des points qui s’imposent ou pérenniser ceux déjà en vigueur. C’est avec cette perspective que ce nouvel état d’esprit que nous soutiendrons les entrepreneurs notamment les femmes, les jeunes et la diaspora », a-t-il promis.

En outre, Lansana Komara n’a pas occulté l’appui et l’accompagnement des entrepreneurs évoluant dans des secteurs comme l’agriculture, les mines, la culture. « Le SADEN en sera la cheville ouvrière. Chers intervenants et invités, je voudrais enfin vous rappeler que l’émergence d’un secteur privé fort et la consolidation des dispositifs dans le sens d’une plus grande incitation à l’entreprenariat sont les meilleurs signaux que nous vous adressons et adressons également aux directions et aux partenaires. Pour ce faire, nous prendrons notre responsabilité pour contribuer à créer les conditions d’émergence des champions nationaux », a-t-il précisé.

A noter qu’au terme de ces deux jours de travaux, des prix ont été remis aux meilleurs projets. Issus de différents secteurs, les trois lauréats ont empoché chacun un chèque de 30 millions de francs guinéens. Le prix du meilleur entrepreneur a été raflé par Mariam Mohamed Keïta, qui a une entreprise évoluant dans le recyclage des déchets toxiques en pavé et en brique. La journaliste Hassatou Lamarana Bah, fondatrice et directrice de publication du site actualitefminine.com, a raflé le prix SADEN, catégorie médias. Le dernier prix SADEN est revenu à Fodé Youla dans la catégorie Agrobusiness.

guineematin

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies