Fin du Cadre de dialogue inter-guinéen : le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG) invite le CNRD, pendant qu’il est temps, à tirer les leçons de sa stratégie du ‘’ laisser passer de l’orage’’ des sommets de la CEDEAO jusque-là improductive à la réussite de la transition

                                                                             DÉCLARATION

Le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), partant de sa proximité avec les Guinéens dans leur diversité et les enjeux économiques, sociaux, politiques et de coopération dans le contexte actuel du pays, a, à la suite d’une réunion de coordination procédé à une analyse objective du rapport présenté à ce jour du 21 décembre 2022 au Président de la Transition, ainsi que les messages véhiculés à l’occasion de cette présentation.
De cette analyse, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), s’interroge entre autres aspects, sur:
Ø La volonté subtilement affichée dans le rapport, ce malgré le poids de la transition sur le quotidien des Guinéens, de prolonger la transition au-delà des 24 mois de l’accord entre le CNRD et les experts de la CEDEAO, qui se traduit par: (i) le souhait exprimé d’extraire le fichier électoral de l’Etat civil, sachant bien que cela nécessite plus de temps et de ressources surtout dans un contexte d’exception, (ii) l’ouverture préméditée du processus de candidature à l’élection présidentielle jusqu’en fin décembre 2024, ce qui pourrait nous ramener au plus tôt à l’organisation du 1er tour de l’élection présidentielle dans le premier trimestre de 2025, (iii) le fait d’ignorer totalement la recommandation de la CEDEAO qui disait « les 24 mois commencent immédiatement et non à une date ultérieure » dans le rapport de son sommet du 04 décembre 2022;
Ø Le mobile réel de l’interdiction de la candidature indépendante au niveau des élections législatives et l’élection présidentielle, alors que cela n’a jamais posé de problème nulle autre part, au contraire;
Ø L’intérêt et la référence scientifique, constitutionnelle ou conventionnelle du plafonnement de l’âge de candidature à 75 ans pour l’élection présidentielle, qui s’emble être dépourvu d’objectivité ;
Ø Le manque total de communication des autorités autour du coût sur le contribuable guinéen, de ces échanges d’environ un mois (du 24 novembre au 21 décembre 2022), dans un contexte dit de moralisation de la gestion publique, avec une l’écrasante majorité du peuple de Guinée écroulée sous le poids des mauvais choix politiques, économiques et financiers opérés par le CNRD.
Concernant les manifestations sur les voies publiques, pourtant consacrées par la charte de la transition, les lois de la République et les conventions, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG) estime, que le meilleur moyen d’éviter ce genre de manifestations, est de faire du consensus sans préjudice aux lois, de la transparence, de l’inclusion, de la coopération, de la justice équitable et de la gestion rationnelle des ressources comme éléments constitutifs de la conduite de la transition.
Par ailleurs, il convient de rappeler que le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), dans son élan de défendre les intérêts des Guinéens et son attachement profond aux valeurs démocratiques, n’a jamais cessé d’alerter, d’interpeller et de conseiller le CNRD à éviter de servir les ambitions subjectives à travers des postures contre productives qui à terme, ne pourront que conduire à la division et au désenchantement.
En conséquence, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG) invite le CNRD, pendant qu’il est temps, à tirer les leçons de sa stratégie du ‘’ laisser passer de l’orage’’ des sommets de la CEDEAO jusque-là improductive à la réussite de la transition, pour enfin saisir l’opportunité qu’a offerte le dernier sommet de l’institution sous régionale à la Guinée avec la volonté des partenaires, notamment du G5, à accompagner un dialogue plus inclusif et constructif inter Guinéens, non seulement sur la gestion des différends issus de la conduite de la transition, mais aussi sur les modalités de financement, d’appui technique, de mise en œuvre et du suivi du Chronogramme qui serait tiré du véritable consensus.
Enfin, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), tout en réitérant la disponibilité de ses organisations membres et l’expertise de ses partenaires et personnes ressources à œuvrer pour un véritable consensus national, invite l’ensemble des Guinéens et partenaires de la Guinée, conscients de la dangerosité de la situation dans laquelle le pays s’enfonce et soucieux de la stabilité socioéconomique et politique du pays et de la sous-région, à se mobiliser dans leur diversité, dès après les fêtes de fin d’années, pour donner à la transition un contenu plus objectif, réaliste et favorable au bien-être collectif des Guinéens.
Conakry, le 23 /12/2022

La Coordination

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...