Info d'ici et d'ailleurs

Fermeture des frontières terrestres : Le ministre du budget parle de menaces terroristes

Après l’annonce  de la fermeture des frontières terrestres de la Guinée, les spéculations vont bon train, certains estiment que cela est purement politique alors que le gouvernement parle de menaces terroristes.
Lors d’une intervention vendredi chez nos confrères de Radio Espace, le ministre du budget, Ismaël Dioubaté explique la fermeture des frontières terrestres guinéennes par des menaces terroristes venant du Mali mais aussi d’autres pays voisins.
« Au niveau de l’Organisation Mondiale des Douane, l’alerte est rouge, il faut donc des mesures conservatoires. On ne peut pas nier l’évidence, le terrorisme circule dans notre espace CEDEAO », affirme le ministre Dioubaté.
Pour M. Dioubaté, les opérateurs économiques qui sont affectés par cette fermeture des frontières, ont une voie de recours, c’est d’aller en arbitrage.
« L’opérateur économique à tout le temps pour faire un arbitrage. Je croix que  l’importation  par voie terrestre  est minime  par rapport à ce qui vient  au niveau du port. Quand les djihadistes commencent, ils n’alertent personne  et ils ne font pas de communiqué», soutient le ministre.
Aissatou Barry pour Flashguinee