Fermeture des cimetières de Bambeto et Kaporo-rails : Pour Dalein, Alpha Condé veut faire disparaitre les preuves

La décision des autorités guinéennes de fermer temporairement les cimetières de Bambeto et Kaporo rails suscite autant de réactions au sein de l’opinion publique et de la classe politique guinéenne. S’exprimant sur ce sujet dans l’émission “Mirador » de la radio FIM FM ce jeudi 22 avril, le leader de l’UFDG dénonce ce qu’il estime être une volonté du président Alpha Condé de faire disparaitre les preuves des tueries commises lors des différentes manifestations politiques.

«Nous sommes déçus par une telle décision, les cimetières font l’objet de beaucoup de respect mais lorsqu’on sait qu’à Bambeto qu’il y a un carré réservé aux victimes d’Alpha Condé est-ce que ce n’est pas une tentative de faire disparaitre des preuves parce qu’aujourd’hui, il est en train de solliciter les Nations-Unies pour l’aider à identifier les corps ensevelis dans les fosses communes créées au temps du PDG mais est-ce que n’est-il pas en train de les faire disparaitre. En tout, c’est le sentiment qu’on a eu en ce qui concerne ce cimetière de Bambeto parce qu’il ne gêne pas, cela fait partie des éléments collectifs dans toute société», a laissé entendre Cellou Dalein Diallo.

Au cimetière de Bambeto dont il est question, plus de 200 victimes de manifestations politiques y sont enterrées. La majorité, des jeunes; tous, tués entre 2010 et 2020.

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies