Fatou Baldé Yansané aux autorités guinéennes:<< Un seul ministère ne peut pas gérer une riposte nationale>>

La lutte contre la pandémie Covid-19, préoccupe plus d’un guinéen. La semaine dernière, l’agence nationale pour la sécurité sanitaire (ANSS), a proposé un plan de riposte. Pour la Présidente de la coalition des femmes leaders de Guinée, ce plan de riposte doit être revu
Fatou Baldé Yansané, a affirmé que le  plan de riposte économique proposé par le gouvernement guinéen pour lutter contre coronavirus, lui a pas beaucoup intéressé parce que, selon elle, le dit plan est compliqué pour sa compréhension.
 Par contre précise madame Yansané : <<J’ai lu le plan de riposte sanitaire qui été proposé l’ANSS mais, je me  suis dit qu’il y’a  beaucoup de choses à revoir. Vous savez en cas d’épidémie comme ça, c’est une riposte multi-acteurs. Un seul ministère ne peut pas gérer une riposte nationale parce que, le ministère de l’Administration du territoire a un rôle essentiel à jouer , à travers l’administration concentrée pour  le respect des consignes. Les élus locaux en ont aussi par rapport au respect des consignes, le ministère des transports doit collaborer pour le respect des consignes liées à la limitation des déplacements…, sans oublier aussi la communauté parce que, si elle n’est pas impliquée ce sera un échec.>
Au temps d’Ebola, rappelle Fatou chez nos confrères de Lynx FM :<< quand le premier ministre est parti chez lui à Forecariah, pour sensibiliser la population, sa voiture a été caillassée, il a fallu l’intervention des spécialistes composés de sociologues et d’entropologues pour expliquer le bien-fondé du respect des mesures de prévention. Un ministre n’est pas là pour sensibiliser les gens , ce n’est pas son travail , il n’est même pas formé pour ça. Et d’ailleurs, dans des situations pareilles, lorsque la communication communautaire vient d’en haut, on en tient même pas compte.>
 Dans ce cas de figure conclut  la Présidente de COFELG :<<l’aspect communautaire est très important, il est même indispensable dans la riposte. Les  maladies de masse doivent inclure la masse dans la recherche de solutions.>>
Said gaya,pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies