Falsification de la constitution : le garde des sceaux tranche:  » c’est celle qui a été promulguée qui est applicable…:

Au yeux du ministre de la justice, la « falsification » constatée dans la nouvelle constitution n’est pas un problème de nature à bloquer le pays. Dans une interview qu’il a accordée à Mosaiqueguinee.com, Mamadou Lamine Fofana estime que c’est la version qui a été promulguée et publiée au journal officiel qui doit être appliquée.
«Ce qui est publié, c’est ce qui est applicable, la constitution, telle qu’elle est présentée, elle a été promulguée et publiée au journal officiel et la date d’entrée en vigueur a été déterminée. Ce qui a donc été votée et promulguée est d’application. C’est la constitution qui a été publiée qu’on est entrain d’appliquer», a-t-il indiqué sur Mosaiqueguinee.
Cette sortie du ministre intervient alors que plusieurs guinéens l’attendaient sur cette question qui suscite des réactions tant au sein de ceux qui se sont opposés au changement constitutionnel mais au sein des partisans de la nouvelle constitution. Avec cette sortie très tranchante du ministre de la justice, les guinéens vont devoir se soumettre à une constitution autre que celle qu’ils ont adopté le 22 mars dernier.
Alpha Oumar Bah pour Flashguinee 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies