Fabrication des fusils calibres 12 : les forgerons de Labé accusent l’Etat de dévaloriser la fabrication locale.

Les forgerons fabricants des fusils calibres 12 (douze) installés dans la commune urbaine de Labé, traversent une période difficiles. Si l’obtention de la matière premier est un problème, le non de moindre est  la dévalorisation de ce produit local, par les autorités du pays, face à celles importées. Une situation que dénonce maître Alpha Oumar, au-delà de ces 15 ans de carrières.

« pour la fabrication de l’arme, nous utilisons des fers que nous achetons parfois à Conakry, mais les tuyaux nous les achetons au Sénégal. L’obtention de la matière premier est un véritable problème pour nous, surtout  la pièce utilisée pour fabriquer la filière, elle ne se trouve qu’à Conakry »  témoigne t-il

SAVE 20200704 154013 Fabrication des fusils calibres 12 : les forgerons de Labé accusent l'Etat de dévaloriser la fabrication locale.

Avant de préciser que la non-valorisation de ce produit local par les autorités guinéennes face aux fusils importés des pays de l’étranger, est le problème majeur.

« L’Etat ne nous considère pas. Alors que le plus souvent les militaires nous envoient des rames, on répare, mais malgré tout ça, l’Etat n’a pas voulu nous donner des documents nous autorisant à fonctionner normalement. Selon nos informations, l’Etat ne donne pas des documents aux fabricants des armes. Alors que chez nos voisins comme la Mali, la Guinée-Bissau, les calibres douze fabriqués dans ces pays ont plus de valeur que nos fusils à cause des documents, alors que nos armes ont plus de garanties que leurs fusils. Les armes fabriquées en France, en Russie, sont vendues chez nous entrer 5 à 6 millions de Fg, alors que nos calibres douze locaux se négocier entre 600 à 800 mille fg » fustige le forgeron.

SAVE 20200704 154023 Fabrication des fusils calibres 12 : les forgerons de Labé accusent l'Etat de dévaloriser la fabrication locale.

Force est de rappeler que, au niveau de la région de Labé, celle le service des  eaux et forêts est autorisé de délivrer un permit de port d’arme un citoyen. Mais le constat révèle que la quasi-totalité de ces propriétaires de ces armes n’est sont pas enregistrés.               À noter que la fabrication des pistolets est interdite par les autorités du pays.

Amadou Diari Diallo depuis Labé pour flashguinee 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les + Lus