Exclu du mouvement pour l’électrification de la Haute Guinée, Mamoudou Kaba assiste à l’AG de l’UFDG ce samedi

Le porte-parole exclu du mouvement pour l’électrification de la Haute Guinée pour appartenance politique a assisté ce samedi 26 septembre, avec certains de ses camarades, à l’assemblée générale du parti pour lequel il a été éjecté du mouvement, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

À cette occasion, Mamoudou Kaba a reconnu être l’un des artisans des actes de tricherie lors des élections de 2010 et 2015 pour lesquels il s’en excuse.

«Avant de faire toute déclaration, nos amis et moi voulons nous agenouiller pour demander pardon au peuple de Guinée et au militants de l’Ufdg. Ce pardon nous le demandons parce que nous avons été des acteurs principaux de la tricherie en 2010 et en 2015. Mais, il n’est jamais tard pour mieux faire. On a lu un document qui dit chaque génération découvre sa mission, l’accomplit ou la trahit”. Et nous jeunes de la Haute-Guinée, on a découvert notre mission. Et cette mission n’est autre que l’alternance démocratique dans le bon sens et une alternance crédible avec le président Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo», a-t-il dit devant un parterre de militants tout en indiquant que «l’heure du changement et de l’alternance a sonné».

Poursuivant, Mamoudou Kaba promet que cette fois-ci «les voix ne seront pas détournées» et affirme que «le professeur Alpha Condé appellera le président Cellou Dalein Diallo pour lui confirmer sa défaite» au soir du 18 octobre prochain.

À cette occasion, L’UFDG a signé une alliance avec 38 partis politiques et 518 mouvement et associations pour une alternance démocratique en Guinée.

Aissatou Diallo

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies