Éventuelle augmentation du prix du carburant : Sidya Touré tacle Alpha Condé.

Le président Alpha Condé, à l’occasion d’un déplacement ce dimanche 28 mars à Fria, a tenté de justifier la volonté du gouvernement de rehausser le prix du carburant après le ramadan. Une justification qui ne saute pas aux yeux du leader de l’UFR. Invité de l’émission “Mirador » de la radio FIM FM ce lundi 29 mars, Sidya Touré se dit surpris que ces arguments viennent du locataire de Sékoutouréyah.

«Je suis très surpris que ce soit le président qui annonce cela. C’est des choses qui se règlent au niveau de l’administration, ce n’est pas le président de la République qui s’en charge», a-t-il introduit

En attendant, poursuit l’ancien premier ministre guinéen, “comparaison n’est pas raison ».
«En Côte d’Ivoire, le carburant coûte 600 FCFA, c’est l’équivalent de 10.300 GNF à peu près. Mais ceci n’est pas une comparaison dans la mesure où dans la même période, vous avez 200 bus qui circulent dans la ville avec des prix réglementés qui permettent aux citoyens de se déplacer paisiblement. Vous avez un SMICici en Côte d’Ivoire qui est l’équivalant de 1.200.000 GNF chez nous. Vous ne pouvez pas comparer ça aux 450.000 GNF indicatifs en ce qui concerne la Guinée», a fait remarquer Sidya Touré, actuellement en séjour en Côte d’Ivoire.

Pour l’ancien haut représentant du chef de l’État, il faut se méfier de ces comparaisons parceque, conclut-il, «le niveau de vie des habitants ici (Côte d’Ivoire Ndlr), par rapport au développement économique est nettement supérieur au nôtre».

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies