Empêché de se rendre en France pour des soins, Fodé Oussou réagit « je suis dans une situation très compliquée, parce que tout peut arriver à tout moment »

Après Cellou Dalein Diallo Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée(UFDG) et son épouse, c’est Fodé Oussou Fofana vice-président du parti qui avait un rendez-vous avec son médecin à Paris pour une intervention chirurgicale, qui vient d’être empêché de quitter le territoire guinéen alors qu’il était déjà à l’aéroport international de Conakry-Gbessia.

Ce proche du principal opposant au régime Alpha Condé a conté sa mésaventure à nos confrères de FIM Fm ce lundi 17 mai 2021.

« Je voulais aller pour mes soins à Paris, parce qu’il faut le dire depuis plus de 10ans, j’ai eu un traumatisme au niveau de l’œil, donc je me soigne en France. C’est pour ça je viens 3 ou 4 fois par an. Alors ces derniers temps, il y avait des difficultés puisque les frontières sont fermées. Mon médecin qui est très inquiet pour l’évaluation de mon état de santé, a fait des démarches lui-même, auprès du ministère de l’intérieur pour avoir l’autorisation d’entrer sur le territoire français, parce qu’aujourd’hui même quand on a le Visa, on ne peut pas rentrer si on a pas l’autorisation. Donc, j’ai eu l’autorisation parce qu’il a expliqué que mon cas était très sérieux et que je risquais d’avoir des complications. Puisque je n’ai aucune notification de quoi que ce soit, j’ai pris donc les dispositions pour venir à l’aéroport pour m’embarquer, parce qu’aujourd’hui lundi à 11h, je devais subir l’intervention chirurgicale. Là où je suis, je suis dans une situation très compliquée, parce que tout peut arriver à tout moment », explique l’ancien député.

Et Docteur Fodé Oussou de poursuivre ses explications : « Je suis arrivé à l’aéroport et normalement je suis allé au comptoir Air France. Ils ont pris mon passeport, le monsieur est venu me dire gentiment, nous sommes désolés on a reçu des instructions fermes de ne pas vous enregistrez, je dis mais qui vous a donné ces instructions ? Il m’a dit le commissaire de l’aéroport, donc je me suis déplacé pour venir voir le commissaire, je me suis présenté, je lui ai expliqué la situation. Je lui ai dit que j’ai été informé par les agents du comptoir Air France que vous aviez donné des instructions qu’on ne doit pas m’enregistrer, qu’est-ce que j’ai fait ? Quel est le problème ? Il m’a dit que lui il n’a jamais dit ça. Très bien, donc je me suis retourné au niveau du comptoir Air France, pour dire que je ne comprends pas, parce que je viens de parler avec le commissaire et il m’a dit qu’il n’a pas donné d’instruction. Donc l’agent d’Air France était choqué, il m’a dit allons… Nous sommes venus voir le commissaire, il a dit, il ne faut pas nous donner des instructions et devant le client, les passagers vous dites le contraire. Le commissaire dit que lui il n’est pas le procureur et d’ailleurs il va à l’aéroport national, il nous a laissé là et il est parti ».

Fatoumata Diaraye Bah

 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies