Elie Kamano rectifie le tir : ‘‘Ce que j’ai dit, je ne l’ai pas dit contre Cellou…’’

Bloqué mardi dernier à l’aéroport international de G’Bessia-Conakry alors qu’il se rendait à Abidjan en Côte d’Ivoire pour assister aux funérailles de Hamed Bakayoko, le leader de l’UFDG a été sévèrement critiqué par le politicien et l’artiste Élie Kamano sur sa page Facebook. Invité de l’émission “Africa 2015″ ce mercredi 17 mars, le président du PGSD a tenté de justifier sa position.

Apparemment, le reggaeman a voulu clarifier les choses après les réactions de plusieurs partisans de Cellou Dalein Diallo.

« Je ne pense pas que si Cellou savait qu’il lui était interdit de voyager, il allait oser quitter le pays comme cela au risque de se faire humilier. Mais jusqu’à hier, rien ne lui avait été notifié qu’il ne devrait pas quitter le pays. Voilà ce qui m’a énervé, car étant dans un pays de droit ou qui se dit Etat de droit, qu’on interdise à un citoyen, même pas à un leader de politique de voyager surtout qu’il avait gravi les formalités et qu’on lui demande de descendre de l’avion parce qu’il est tout simplement Cellou Dalein Diallo sans lui notifier aucune assignation en justice, à sa place j’aurais laissé ma vie, c’est clair », s’est-il défendu.

Conscient en quelque sorte de la gravité de certains mots qu’il a employés, Élie Kamano tente de rectifier le tir.

« Ce que j’ai dit, je ne l’ai pas dit contre Cellou peut-être la partie où j’ai dit que Cellou n’est pas un politicien », a-t-il avancé avant de renchérir « Mettez-vous un peu dans la peau si c’était Elie Kamano qui était dans l’avion et qui avait refusé de descendre. Imaginez les conséquences qui allaient découler parce que son droit et sa liberté avaient été confisqués.  Ce que je voudrais dire aux uns et aux autres aucun leader politique ou président ne peut accéder au pouvoir sans passer par ses étapes » en rappelant un peu les situations que l’actuel président Alpha Condé a vécues sous le régime Conté.

 

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies