Élie Kamano hausse le ton: Il n’y a qu’un seul président à la tête du PGSD , c’est Élie Kamano.

Le torchon brûle entre le Président et la vice-présidente du parti guinéen pour la solidarité, la démocratie et le développement. Marie Louise fondatrice dudit parti, a destitué Élie Kamano à la tête du parti, le reggae man ne compte pas se plier à cette décision.
<<  J’ai pris ce parti c’était un parti en carton et en chiffon parce que, tous les documents était avec elle(la fondatrice Marie Louise ndr). J’ai trouvé  que ce parti  n’était pas implanté et  non organisé, je l’ai organisé , j’ai cherché des moyens, confectionné des tee-shirts, bref je fais tout ce qu’on doit faire pour équiper un parti politique.  Ce parti je l’ai mené au niveau qu’il est aujourd’hui. Donc,  je ne peux pas comprendre qu’une vice-présidente vienne destituer un président qui a été élu à l’issu d’un congrès. Il n’y a  qu’un seul président à la tête du PGSD , c’est Élie Kamano>>, a martelé Élie Kamano chez nos confrères de Lynx FM
Selon le demissionnaire du FNDC,  la dame Marie Louise Kamano  agit dans l’émotionnel:<<elle est poussée par des gens qui lui dictent des choses. Moi je ne suis pas un mouton de panouche, je ne suis pas à la tête de ce parti pour être remonté par qui que ce soit. J’ai mené un combat et ce combat dans l’activisme. Je suis à la tête de ce parti et j’assume mes propos. Je ne suis pas un amateur pour prendre une décision qui implique le parti sans faire part au bureau  politique national. La dame est en train de faire une extrapolation entre ma décision personnelle et l’implication du parti.>>
Said gaya,pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies