Dr Faya Millimouno《Au prix de nos vies, nous empêcherons ces élections 》

Des émissaires de la CEDEAO ont reçu la délégation de l’opposition guinéenne hier lundi 17 février 2020, à  leur siège. 
Le leader du Bloc Libéral,  Dr Faya Millimouno,  intervenant ce matin dans l’émission « œil de Lynx « , est revenu sur ce que l’opposition plurielle a  fait savoir à cette délégation.  Il a en même temps réitéré que les élections prévues pour le 1er mars n’auront pas lieu
Prenant la parole chez nos confrères de Lynx Fm,  Dr Faya Millimouno a indiqué que  les  émissaires de CEDEAO 《ont  souhaité que nous proposions des solutions de sortir de crise.  On a pas manqué de leur dire que, ce n’est  pas une élection qui va se faire,  si elle a lieu  , c’est un coup d’État et ça doit être traité comme tel. Nous avons aussi indiqué clairement que l’État guinéen est devenu terroriste aujourd’hui. Des gens cagoulés rentrent dans des maisons,  kidnappent les gens, enlèvent des gens,  souvent qui sont détenus dans des camps militaires,  ça , c’est du terrorisme. Cela ne se fait dans aucune démocratie.》
Poursuivant,  il déclare qu’aujourd’hui,  :《nous avons des centaines de guinéens,  simplement parce qu’ils sont opposés à la manipulation de la constitution qui sont enlevés par des hommes cagoulés. Nous leur avons dit que cela n’effraie pas la Guinée parce que, ce dont le pays sera victime en reculant,  sera encore plus catastrophique que si le combat continue.  Nous avons rappelé que mieux vaut que  la jeunesse guinéenne se batte sur le territoire de ses ancêtres plutôt que d’aller disparaître dans le désert et dans la Méditerranée.》
Par ailleurs,  ce membre de l’opposition plurielle  affirme que le combat qui se fera, se fera avant le 1er mars et si le gouvernement maintient sa position, ça se fera après, 《 jusqu’à ce que là Guinée soit libérée complètement de la  toute dernière dictature qui a  montré ses signes dans le pays.》
Pour mettre un terme à son interventiondu jour, Faya Millimouno affirme que la seule chose que le peuple de Guinée doit savoir est que,  c’est  sont des criminels qui sont au pouvoir et que la constitution qu’ils lui propose,   enlève le caractère imprescriptible des crimes économiques et de sang parce que  précise l’opposant :《il n’ya que ça ce qu’ils sont en train de faire . C’est une manière de se couvrir parce qu’aujourd’hui,  si nous n’avons pas la cours de justice c’est pour se protéger. Le peuple peule ne laissera pas cette forfaiture passée. C’est pourquoi au prix de nos vies, nous empêcherons ces élections.》
Said gaya,pour  flashguinee.info