Dr Faya Millimouno :《 Sekou Koundouno ne reviendra pas au niveau de monsieur Bantama Sow》

Lors de l’assemblée générale du parti au pouvoir tenue le samedi dernier à son siège, le ministre des sports de la culture et du patrimoine historique, Bantama Sow, a traité de Sekou Koundouno du FNDC de 《chimpanzé 》. Dr Faya Millimouno a dans son intervention de ce lundi 09 mars , chez nos confrères de Lynx Fm, a rappelé que cet acte n’est pas à sa première au RPG. Il précise cela est une attitude des « petits esprits « .

《Ceci n’est pas nouveau au RPG arc-en-ciel parce que, le premier à traiter les habitants de la forêt avec mépris, c’est Alpha Condé. Rappelez-vous qu’en 2009, il a parlé de buveurs de sang, lorsqu’il accusait les jeunes forestiers qui avaient été recrutés par le CNDD de violences perpétrées au stade. Lorsqu’il y a eu des problèmes à Wome, Laye Junior Condé a dit les habitants de la forêt étaient des porteurs de gênes de barbaries》, a rappelé le leader du Bloc Libéral, dans l’émission « œil de Lynx  »

Selon Dr Faya, le RPG arc-en-ciel est un parti qui a besoin complètement d’être supprimé.

Parlant du cas spécifique du ministre Sanoussy Bantama Sow, l’opposant declare:《 on sait clairement qu’il n’a pas un bon niveau du brevet , on peut comprendre. Parce que, quand quelqu’un arrive à insulter c’est parcequ’il n’a plus rien à dire, il ne trouve plus un argument et quand il insulte, je crois qu’il ne faut pas lui répondre, lui répondre c’est comme si vous accepter son invitation de descendre à son niveau. Sekou Koundouno ne reviendra pas au niveau de monsieur Bantama Sow.》

Il poursuit en ajoutant que lorsque des petits esprits s’attaquent à vous et vous insultent:《 ça veut dire que ce que vous faites est noble. Lorsqu’on se fait insulter au moment où on est en train de mener une bonne cause, c’est dans ça que se trouve la noblesse. Les petits esprits naturellement utilisent la violence, les injures pour abaisser la personne.》

Said gaya,pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies