Double scrutin prévu pour le 22 mars: Les sages des quatre coordinations régionales appellent les guinéens à son empêchement 《vaille que vaille 》

A travers une déclaration qu’ils ont mis à la disposition des médias ce vendredi 20 mars 2020, les sages de quatre  coordinations ont appelé le peuple de Guinée à se mobiliser pour empêcher la tenue du double scrutin prévu ce dimanche.
Tous décidés pour barrer la route à Alpha Condé,  les sages de quatre coordinations affirment avoir constaté que le président  et son équipe ne veulent rien voir et rien entendre. Selon eux Alpha Condé et son clan s’entêtent à 《réaliser leur coup d’Etat constitutionnel leur permettant de s’éterniser au pouvoir, de continuer à piller nos ressources naturelles et mettre en péril le présent et l’avenir de la nation.》
Dans cette déclaration, ces coordinations  estiment qu’en refusant les conseils de ses compatriotes et la main tendue de ses homologues de la CEDEAO, :《Alpha Condé a tué tout espoir d’un dialogue constructif et inclusif. Par cet acte il(Alpha Condé ndr) prend le risque de conduire notre nation vers l’impasse, l’abime et les risques d’affrontements.》
 Face à cette situation, precise   la déclaration:《les sages de quatre coordinations régionales, vivant et partageant le quotidien, voyant l’épuisement de toutes les voies diplomatiques, juridiques et pacifiques, pour éviter à notre pays une catastrophe, ne peuvent qu’appeler à un empêchement vaille que vaille du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars.》
Tous convaincus plus que jamais convaincus que cette mobilisation massive contre l’entêtement d’un seul homme permettra de protéger la constitution en vigueur, de préserver et renforcer l’unité nationale, les acquis démocratiques, ils appellent les guinéens à une 《mobilisation générale afin de s’opposer vigoureusement et par les voies légales à la mascarade électorale en cours》
Aux forces de défense et de sécurité, ces sages leur demande 《d’observer la stricte neutralité, de rester républicaines en refusant les violations de la loi et l’exécution d’ordres illégaux.》
Said gaya, pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies