Double scrutin du 22 mars: le retard accusé dans l’ouverture de certains bureaux de vote à Matoto Khabitaya

L’ouverture des bureaux de vote dans certains quartiers de Conakry,  a été tardive ce dimanche 22 mars 2020. Dans le quartier Khabitaya, situé dans la commune de Matoto, la plus part des bureaux ont ouvert à 10 heures.
Il fait 10 heures  sur ma montre, nous sommes dans le secteur 6 de Matoto khabitaya qui  compte 4 bureaux de vote. Ici, 3 bureaux sur les 4 bureaux ont démarré tardivement le processus électoral. Pour cause apprent-on, des manquements techniques survenus dans les préparatifs.
Selon un responsable des centres concernés, ce retard résulte du non déploiement à temps des kits électoraux à l’interne dudit bureau.
《Nous  avons ouvert notre bureau à 10h passé, mais ce retard a été involontaire. Il vient de l’organisation interne. En principe tout cela devait se passer depuis hier, mais fort malheureusement nous sommes venus à 6h du matin trouver que les éléments n’étaient pas en place. Nous avons commencé la distribution des kits tardivement et chacun se servaient pêle-mêle》, a expliqué Elhadj Daouda Konaté, chef du centre de vote Aicha Blaky.
《Nous  avons ouvert notre bureau à 10h passé, mais ce retard a été involontaire. Il vient de l’organisation interne. En principe tout cela devait se passer depuis hier, mais fort malheureusement nous sommes venus à 6h du matin trouver que les éléments n’étaient pas en place. Nous avons commencé la distribution des kits tardivement et chacun se servaient pêle-mêle》, a expliqué Elhadj Daouda Konaté, chef du centre de vote Aicha Blaky.
Au 2eme bureau de vote dudit secteur, les constats sont presque les mêmes. Sauf que là,  il n’y a  pas de conformité  entre la disposition des kits électoraux,  selon  le responsable de la jeunesse de la localité.
《Nous sommes inquiets parce qu’il y a des manquements au niveau des kits. Notamment au niveau des urnes, certains couvercles ne correspondent pas aux urnes》, a fait savoir Moustapha Daleb Camara.
A noter dans ce secteur,  au moment où nous quittons , aucun incident majeur n’a été enregistré. Les électeurs présents se comptaient au bout des doigts.
Said gaya,pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies